Présentation

Crée en 1994, le Centre d’Investigation Clinique (CIC) de Toulouse est issu d’un partenariat entre l’Inserm (http://www.inserm.fr/ - délégation régionale ) et les hôpitaux de Toulouse ( DGOS - DRCI) .
Implanté dans le nouvel hôpital Pierre Paul Riquet, cette structure est entièrement dédiée à la recherche clinique.
Sa mission est de faciliter le développement et le rayonnement de la recherche clinique impliquant des patients et/ou volontaire sains. Il a aussi pour objectif de favoriser les interactions entre la recherche fondamentale et la recherche clinique.

Le CIC de Toulouse met à disposition des investigateurs son expertise pour la conception et le suivi des projets de recherche (institutionnels ou industriels, sur le médicament de la phase 1 à la phase 4, physiologiques, physiopathologiques, sur les dispositifs médicaux ….) ainsi que ses moyens techniques pour la réalisation des protocoles eux-mêmes. Tout est mis en œuvre pour accueillir en toute sécurité les volontaires sains et les patients se prêtant à la recherche et pour conduire les études en respectant les aspects règlementaires et les bonnes pratiques en recherche clinique.
Le CIC de Toulouse est organisé autour de plusieurs modules et axes thématiques :

  • Le module Plurithématique (coordinateur : Pr Olivier Rascol, Médecin délégué : Dr Claire Thalamas) avec 4 axes thématiques majeurs :
    Axe neurosciences/psychiatrie (co-responsables : Pr Rascol et Pr Pariente)
    Axe cardiovasculaire et métabolisme (Responsable : Pr Gourdy)
    Axe pédiatrique (Responsable : Pr Salles)
    Axe pharmaco-épidémiologie (Responsable : Dr Lapeyre-Mestre)
  • Le module Biothérapies (Coordinateur : Pr Louis Buscail, Médecin délégué : Pr Jérome Roncalli)

Le CIC est ouvert à d’autres thématiques de recherche en fonction des demandes.

Le CIC accompagne actuellement près de 70 protocoles de recherche et 400 nouveaux volontaires ou patients par an.

En amont de la recherche, le CIC assiste l’investigateur à sa demande dans la conception du projet de recherche et dans l’évaluation de la faisabilité. Le CIC de Toulouse met en œuvre le protocole de recherche en fonction des besoins de l’investigateur. Il permet le recrutement et l’inclusion des patients et des sujets sains et organise et coordonne les investigations. Il assure en fonction de la demande de l’investigateur les visites de suivi et la surveillance médicale nécessaire avec hospitalisation si nécessaire, les prélèvements biologiques standards ainsi que la dispensation des médicaments en lien avec la pharmacie hospitalière. Il aide à la mise en forme des résultats et à leur valorisation. Le CIC apporte aussi son soutien pour les protocoles de recherche qui nécessitent des contacts internationaux. Le CIC peut aussi aider à la coordination d’un PHRC. Toutes les missions remplies par le CIC se font avec une démarche en qualité poussée afin que les études soient réalisées conformément aux bonnes pratiques en recherche clinique.

Le CIC de Toulouse a aussi pour mission d’accueillir des étudiants (master, étudiants en thèse, internes) et de participer à l’enseignement de la recherche clinique.

Dynamique en réseaux de dimension nationale

  • Lien avec les ITMOs
  • Bases moléculaires et structurales du vivant
  • cellulaire, développement et évolution
  • Cancer
  • Physiopathologie, métabolisme, nutrition
  • Génétique, génomique et bioinformatique Immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie
  • Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie
  • Santé publique
  • Technologies pour la santé

Axe cardio-vasculaire et métabolique

Publié le 21/05/2015 à 09h04 (mis à jour le 22/05/2015 à 09h24)

Axe Cardio-vasculaire
L’obésité et ses complications sont devenues ces dernières années un enjeu majeur en santé publique. En parallèle, le diabète est devenu une épidémie globale. Le lien entre l’obésité et la résistance à l’insuline (en cause dans le diabète) est vraisemblablement un lien de cause à effet.
Nous étudions plus particulièrement :

  • le métabolisme et l’inflammation du tissu adipeux et ses liens avec l’insulino-résistance. L’acide nicotinique sera évalué comme méthode pharmacologique pour limiter l’inflammation au niveau du tissu adipeux.
  • les spécificités de la prise en charge des sujets âgés obèses
  • des marqueurs précoces du risque cardio-vasculaire dans ces populations aux troubles métaboliques
  • l’impact de l’exercice physique sur les modifications métaboliques

Axe Cardio-métabolique
L’insuffisance cardiaque est l’aboutissement de nombreuses pathologies cardiovasculaires liées elles aussi à des troubles métaboliques et des facteurs de risque. Sa prévalence continue à augmenter et elle constitue la première cause d’hospitalisation des sujets de plus de 65 ans. Il est nécessaire de trouver de nouvelles voies thérapeutiques contre cette pathologie.
Nous étudions tout particulièrement :

  • les aspects physiopathologiques et plus spécifiquement les liens avec l’hyperactivité sympathique
  • les possibilités translationnelles
  • des biomarqueurs
  • des procédures médico-techniques (intérêt de l’évaluation de la pression artérielle centrale, efficacité de la dénervation rénale, utilité de la télé-surveillance)
Retour en haut de page

Axe neurosciences / psychiatrie

Publié le 21/05/2015 à 09h00 (mis à jour le 21/05/2015 à 09h09)

Cinq principaux thèmes d’investigation sont rattachés au projet scientifique de l’axe neurosciences / psychiatrie :

Physiopathologie et pharmacologie de la maladie de Parkinson et des mouvements anormaux

  • Pharmacologie clinique des nouveaux anti-parkinsoniens
    Ce programme de recherche se focalise sur la recherche de nouveaux médicaments corrigeant le déficit dopaminergique strial mais aussi la recherche de médicaments intervenant par le biais des multiples anomalies non-dopaminergiques identifiées de cette maladie.
  • Physiopathologie et histoire naturelle des symptômes non-moteurs de la maladie de Parkinson
    Nous étudions différents aspects non moteur de la maladie de Parkinson : douleur, dysautonomie, troubles du sommeil nocturne, hallucinations, somnolence diurne, perception de l’environnement visuel, troubles cognitifs.
  • Biomarqueurs en neuro-imagerie et syndromes parkinsoniens
    Il s’agit d’un programme de recherche translationelle visant à développer et valider de nouveaux biomarqueurs d’imagerie IRM pour diagnostiquer et suivre l’évolution des syndromes parkinsoniens.

Biomarqueurs et thérapeutiques innovantes de la SEP
Les premiers projets de recherche envisagés portent sur l’étude de biomarqueurs prédictifs de la réponse thérapeutique de la SEP et du risque de développer des effets secondaires graves. Un autre projet concerne l’étude du potentiel des greffes de cellules souches mésenchymateuses dans le traitement de la SEP.

Physiopatholgie et innovation thérapeutique dans la pathologie vasculaire cérébrale
L’objectif scientifique est de déterminer les stratégies thérapeutiques qui auront un impact sur les futurs traitements cliniques de l’Accident Vasculaire Cérébral (stratégies médicamenteuses, évaluation de l’effet placébo, stimulations corticales en phase aigüe, traitement spécifique de la spasticité).

Physiopathologie et pharmacologie du stress post traumatique
Les principaux objectifs du projet concerne l’étude des facteurs de risque péri-traumatiques du syndrome de stress post traumatique grâce au suivi de cohortes et l’évaluation de la réduction de la reconsolidation du souvenir traumatique par les médicaments béta-bloquants.

Maladie d’Alzheimer, maladie de Huntington et maladies neuro-dégénératives
L’ objectif est d’améliorer les méthodes de diagnostic et de pronostic et de conduire des essais thérapeutiques

Retour en haut de page

Axe pédiatrique

Publié le 21/05/2015 à 09h07 (mis à jour le 21/05/2015 à 09h08)

En recherche translationnelle, deux thématiques sont historiquement fortement inscrites dans une relation étroite avec les équipes de recherche INSERM sur le site de Purpan ou de Rangueil. Elle se poursuivent et se renforceront.

  • la première thématique est celle de la protéomique urinaire coordonnée par le Pr Stéphane Decramer.
    L’étude du protéome urinaire pourrait caractériser et prédire l’évolution de la fonction rénale et permettrait de mettre en évidence des biomarqueurs spécifiques. L’appréciation de la fonction rénale fœtale reste problématique et toute anomalie rénale anténatale doit être dépistée. L’étude de ces biomarqueurs dans le liquide amniotique deviendrait un outil prometteur pour le dépistage des anomalies rénales fœtales.
  • la deuxième thématique est relative à la sensibilité hormonale, en particulier en relation avec la croissance et la fonctionnalité de l’axe somatotrope.
    Nous nous intéressons à la régulation de l’ossification endochondrale, à la sensibilité hormonale à l’hormone de croissance, à l’IGF1, à la ghréline ou à l’ocytocine.

L’axe pédiatrique participe aussi à des études cliniques dans le cadre du réseau des CIC pédiatriques et du réseau des centres de référence et de compétence pour les maladies rares. Le recrutement multicentrique est un élément décisif pour la recherche en pédiatrie, en particulier pour les maladies rares. Dans ce cadre des études cliniques sont conduites dans des domaines divers.

Retour en haut de page

Axe pharmaco-épidémiologique

Publié le 22/05/2015 à 16h13 (mis à jour le 22/05/2015 à 16h35)

En cours de construction, merci de votre compréhension.

Retour en haut de page