Présentation du service

Le service de néonatologie du CHU de Toulouse (aussi appelé unité de néonatologie) est une unité de médecine néonatale de type III, unité de recours en Occitanie (comme les CHU de Montpellier, Nîmes et le CH de Perpignan) pour la prise en charge :

  • des grands prématurés ;
  • des nouveau-nés à terme porteurs de pathologies néonatales.

La composition du service

Publié le 30/11/2017 à 19h19

L’unité de néonatologie du CHU de Toulouse est composée :

  • d’une équipe médicale
  • d’une équipe chirurgicale constituée par des professionnels de santé de l’hôpital des enfants (chirurgiens et anesthésistes)
  • d’une équipe paramédicale formée de :
    • 2 cadres de santé
    • 93 infirmier-e-s / puéricultrices
    • 15 auxiliaires de puéricultrice

L’équipe médicale assure également, en collaboration avec le réseau P’titMip et le CAMSP, le suivi en consultations des très grands prématurés, ainsi que le suivi des nouveau-nés porteurs ou suspects d’infections congénitales (VIH, toxoplasmose, CMV, …)

Une unité de néonatologie pluridisciplinaire

Des intervenants viennent compléter le travail réalisé par l’unité de néonatologie :

  • 2 psychologues dont les missions sont de proposer une écoute et un accompagnement des parents tout au long de l’hospitalisation de l’enfant. Elles proposent leur aide dans la rencontre avec l’enfant, face à l’inquiétude des parents, lors de la préparation à la sortie …
  • 2 assistantes sociales dont les missions sont de rencontrer et soutenir les familles pendant l’hospitalisation de leur enfant, de les renseigner et de les guider dans les différentes démarches administratives à accomplir, de les aider à organiser le retour à domicile de leur enfant, et de faire le lien avec les structures extra-hospitalières.
  • 2 éducatrices de jeunes enfants qui participent à la prise en charge globale du bébé au sein de l’équipe pluridisciplinaire et favorisent les premiers liens enfant-parents.
  • 2 kinésithérapeutes qui prennent en charge certaines pathologies respiratoires, orthopédiques ou neuro-motrices en assurant les soins de prévention et/ou le traitement. Ils apportent également leur expertise dans l’installation des nouveau-nés.
  • 1 psychomotricien qui aide les parents dans la compréhension du langage de leur bébé, soutient l’interaction parents-enfant, conseille les postures pour soutenir un meilleur développement.

L’ensemble de ces intervenants travaille, en étroite collaboration. Leurs interventions permettent une prise en charge globale et pluridisciplinaire de l’enfant et de sa famille, au sein du service de néonatalogie.

Retour en haut de page

Ses missions

Publié le 30/11/2017 à 19h19

Dans le service de néonatologie, l’équipe soignante assure une prise en charge globale et personnalisée de l’enfant et de sa famille, de façon à perpétuer immédiatement après la naissance le contact entre l’enfant et ses parents.

Elle assure un rôle de soutien et d’information, tout au long de l’hospitalisation des nouveau-nés.

Les missions de l’unité de néonatologie du CHU de Toulouse sont :

  • assurer la prise en charge de l’enfant prématuré et des nouveaux nés malades,
  • permettre aux parents d’avoir une bonne connaissance du bébé et de ses compétences, tout en renforçant le lien parents-enfant,
  • accueillir les parents, les intégrer et les faire participer dans les soins de manière précoce en privilégiant le peau à peau,
  • avoir un rôle d’écoute, de soutien, d’encadrement et d’éducation.
Retour en haut de page

Le projet de soins

Publié le 30/11/2017 à 19h19

Depuis plus de 10 ans, l’unité de néonatologie du CHU de Toulouse a implanté un programme de soins de développement appelé NIDCAP® (Neonatal Individualized Developmental Care Assessment Program ou programme néonatal individualisé d’évaluation et de soins de développement).

Ce programme de soins individualisés centrés sur l’enfant et sa famille a pour objectifs :

  • optimiser le développement neuro-comportemental de ces enfants nés trop tôt,
  • intégrer les parents dans les soins comme accompagnateurs principaux de leur bébé pendant l’hospitalisation,
  • réduire le stress environnemental de l’enfant,
  • adapter les soins aux besoins spécifiques de ces nouveau-nés vulnérables.

Les moyens mis en œuvre sont des soins de développement individualisés adaptés aux prématurés selon le programme NIDCAP® qui est basé sur :

  • la posture des bébés (cocooning, alternance des positions en flexion, enveloppement…) avec le soutien moteur adapté au tonus de l’enfant
  • l’environnement : diminution du bruit et préférence donnée à la voix maternelle, protection de la lumière (couvre incubateur, lumière dirigée…)
  • les soins adaptés à la tolérance clinique du bébé
  • le respect des phases de sommeil / éveil
  • les recommandations individualisées dans la pratique des soins en lien avec des observations détaillée du comportement des nouveau-nés prématurés
  • encouragement à la présence des parents auprès de leur bébé 24h/24 avec participations aux soins pour mieux le soutenir dans la poursuite de son développement pendant l’hospitalisation.
Retour en haut de page

L’hospitalisation à domicile (HAD) en néonatalogie

Publié le 30/11/2017 à 19h19

Le service de néonatologie du CHU de Toulouse peut proposer à ses petits patients et à leurs parents l’hospitalisation à domicile (HAD).

Ce type d’hospitalisation concerne les nouveau-nés dont l’état ne justifie plus le maintien à temps complet dans une structure hospitalière mais nécessite des soins d’une qualité et d’une technicité égale à ceux délivrés au cours du séjour dans le service de néonatologie de l’hôpital des enfants.

Cette « alternative à l’hospitalisation traditionnelle » permet d’assurer au domicile de la famille de l’enfant, des soins médicaux et paramédicaux continus et coordonnés entre le service hospitalier, le médecin traitant et tous les professionnels de santé de ville nécessaires à une prise en charge de qualité de l’enfant. Cette prise en charge s’effectue durant une durée limitée, en fonction de l’évolution de la santé de l’enfant,

L’HAD permet notamment un rapprochement de la famille pour favoriser l’établissement de liens familiaux précoces.

Retour en haut de page

L’unité de néonatalogie en maternité (UNM)

Publié le 30/11/2017 à 19h19

L’objectif de l’UNM est d’assurer la prise en charge des nouveau-nés dont les soins de néonatalogie prodigués relèvent d’un niveau II a. Ces nouveau-nés seront hospitalisés avec leur mère en maternité. Des soins post-nataux sont également dispensés à la mère, si nécessaire, par une sage-femme.

Basé sur des « soins centrés sur la famille », ce concept favorise les interactions, les liens précoces et encourage à la mise en place d’alternative à l’hospitalisation traditionnelle, telle que l’hospitalisation à domicile en néonatologie.

Retour en haut de page

Comment se rendre dans le service de néonatologie ?

Publié le 30/11/2017 à 19h19 (mis à jour le 30/11/2017 à 19h30)

Le service de néonatologie est basé au niveau 0 de l’hôpital des Enfants.

Pour se rendre dans ce service après votre arrivée à l’hôpital des Enfants, il suffit de suivre la signalétique imagée de cet hôpital (cf. l’article S’orienter dans l’hôpital des enfants) qui permet de s’orienter facilement. Le niveau 0 est symbolisé par un lièvre de couleur rose.


La signalétique du lièvre rose pour se rendre dans le service de néonatologie

Des lieux de prise en charge adaptés

L’unité de néonatologie du CHU de Toulouse dispose de lits d’hospitalisation adaptés à la prise en charge de ces nouveau-nés et de leurs parents :

  • à l’hôpital des Enfants, elle dispose de 41 lits répartis de la façon suivante :
    • 4 lits de réanimation néonatale,
    • 21 lits de soins intensifs,
    • 16 lits de soins courants dont 6 chambres parents-enfant.
  • à l’hôpital Paule de Viguier, elle dispose de 6 lits de néonatalogie de soins courants au sein de l’unité de néonatologie en maternité (UNM) permettant la prise en charge couplée mère-enfant de nouveau-nés prématurés ou pathologiques à terme
  • en hospitalisation a domicile (HAD), elle dispose de 10 lits permettant le retour à domicile plus précoce des nouveau-nés ayant nécessité une hospitalisation néonatale.
Retour en haut de page