Prévention du Paludisme

Vous partez dans un pays où sévit le paludisme (malaria chez les Anglo-Saxons). Cette maladie est transmise par piqûre de moustiques après la tombée de la nuit.
La première mesure de prévention est d’éviter les piqûres de moustiques à partir de la tombée de la nuit. Pour vous protéger, vous pouvez :


-* porter des vêtements longs amples de couleur claire et imprégnés d’insecticide (type perméthrine ou deltaméthrine)

  • utiliser des répulsifs sur toutes les parties découvertes du corps à base de DEET à 30 ou 50%, Icaridine à 30%, IR3535 ou Citriodiol.
  • Vous devez dormir dans des chambres climatisées (18° à 20°) ou sous moustiquaire imprégnée d’insecticide de longue durée d’imprégnation que vous pouvez vous procurer en pharmacie ou para-pharmacie
    Vous pouvez consulter la plaquette de la Société de Médecine des Voyages (SMV) sur la Protection Personnelle Anti-Vectorielle en cliquant directement sur l’image de droite.

La deuxième mesure de prévention est la prise de médicaments systématique à débuter avant le départ, à prendre pendant tout le séjour et au retour : Nivaquine dans les zones I, Savarine dans les zones II, Lariam ou Doxycycline dans les zones III, Malarone dans les zones II et III.
Ces médicaments font l’objet de contre-indications, ils doivent être prescrits par le médecin.
A votre retour vous devrez consulter votre médecin à la moindre fièvre et toujours lui mentionner votre voyage en pays impaludé.

Les pays (ou les régions) infestés par le paludisme ont été classés en groupes selon les observations du Centre National de Référence de l’Épidémiologie du Paludisme d’Importation et Autochtone (CNREPIA)publiées dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire de l’Institut National de Veille Sanitaire (INVS)