Qualité et sécurité des pratiques

Qualité, sécurité, relations usagers (CHU de Toulouse) Le CHU de Toulouse déploie un management par la qualité des soins, au plus près des équipes, mis au service de la conduite du changement, afin de répondre aux attentes de l’ensemble des parties prenantes de notre établissement :

  • En interne
    • Rechercher une amélioration permanente de la qualité et la sécurité des soins qui reste l’essence des soins et un objectif déontologique dans un contexte d’innovation scientifique et d’évolution constante des connaissances,
    • Réduire les dysfonctionnements, améliorer les processus et décloisonner, afin d’améliorer les conditions de travail des équipes médicales, soignantes, techniques et administratives et fidéliser le personnel, dans un contexte de pression productrice et d’augmentation des cadences de travail,
    • Renforcer les compétences des professionnels,
    • Engager la responsabilité de tous quant à la juste utilisation des ressources et dépenses de santé dans un cadre de maîtrise médicalisée des dépenses publiques de santé.
  • En externe
    • Placer l’usager comme un partenaire à part entière de sa prise en charge, renforcer la relation de confiance nécessaire à tout acte de soin, pour améliorer la sécurité des soins,
    • Développer la démocratie sanitaire dans notre établissement, et répondre aux attentes en permanente évolution des usagers, pour améliorer l’attractivité de l’établissement dans un contexte concurrentiel croissant,
    • Améliorer la coordination avec le secteur hospitalier du territoire (initié avec le GHT), mais aussi l’offre de soins ambulatoire et médico-sociale pour garantir la continuité des soins dans le cadre d’une approche de parcours de soins et s’inscrire plus généralement dans le projet régional stratégique de santé,
    • Répondre aux orientations stratégiques nationales et régionales en terme de qualité et de sécurité des soins (PNSP, HAS (certification indicateurs) Conférence Nationale et Régionale de Santé, PROPIAS, CBUM, CPOM),
    • Développer la responsabilité sociale et environnementale de l’établissement en prenant soin des professionnels et en gérant simultanément les risques professionnels.

Des comités en charge de la sécurité et de la qualité ont été créés dans les domaines suivants : hygiène, douleur, alimentation, médicaments, hémovigilance et risques. Ces comités sont rattachés à la commission médicale d’établissement (CME).