Cinquante années de néphrologie au CHU de Toulouse

Publié le 22/02/2005 à 14h14 (mis à jour le 30/01/2014 à 10h15)

La néphrologie est née autour des années 1950, en France, et dans le monde.

C’est la science et la médecine des néphrons. Cette population de deux millions d’unités fonctionnelles d’une part est sensible à de multiples agressions mais d’autre part indispensable à la stabilité de l’environnement physico-chimique des cellules de l’organisme.

Lorsque les maladies médicales des reins, les néphropathies, ont entraîné le génocide d’un nombre important de néphrons, le recours est indispensable : dialyse et transplantation rénale se substituent aux fonctions des néphrons d’origine.

Aussi, a bien des égards, on peut considérer que la néphrologie est une branche nécessaire et spécifique de la médecine interne.

De 1952 à 2002, le professeur Jean-Michel Suc, avec de nombreux cliniciens, radiologues et biologistes, a contribué à la fondation et au développement de la néphrologie hospitalo-universitaire à Toulouse. Il a prolongé plus récemment cette action dans une perspective humaniste : la conciliation et l’éthique hospitalières.

Auteur : Pr Jean-Michel Suc
Coût : 9,93 €