Conseils nutritionnels

Publié le 29/11/2004 à 18h58 (mis à jour le 07/04/2014 à 14h44)

Conseils pratiques pour les personnes présentant des troubles alimentaires

Avant le repas le patient n’ouvre pas la bouche :

  • consulter un médecin, une orthophoniste ; se placer en face de lui et toucher doucement ses lèvres avec la cuillère.
    Le patient refuse toute alimentation et s’énerve :
  • réessayer dans un moment et rester calme !
    Il fixe la nourriture et ne mange pas :
  • l’encourager verbalement et l’aider.
    Le patient ne semble pas discerner les aliments ni les articles de table :
  • vérifier sa vue (ophtalmologiste)
    Sa bouche est sèche ou avec des aphtes :
  • faire des bains de bouches (dentiste), boire beaucoup de liquides, sucer des bâtonnets de glaces ou des sorbets.
  • Faire des mouillettes en trempant des aliments (pain, biscottes) dans les liquides, consommer des aliments en sauce ou des crudités bien assaisonnées mais pastrop vinaigrées ou citronnées. Rincer la bouche fréquemment, sucer des pastilles.
    La personne a oublié qu’elle avait déjà pris son repas :
  • proposer quelques grains de raisin, une biscotte, un bout de pomme, un cube de fromage etc.

Si perte de poids : Allo médecin traitant

Pendant le repas

  • le patient mélange tout : proposer les plats l’un après l’autre. L’essentiel étant que le patient prenne son repas, peu importe s’il mélange les différents éléments entre eux
  • il mange trop vite : donner de petites portions, l’encourager à ralentir (verbalement ou par de petits gestes)
  • il ne tient pas bien les couverts ; il existe des couverts adaptés dans les magasins spécialisés, sinon consulter un ergothérapeute.
  • il mange très lentement : prévoir une assiette chauffante.
  • il ne mâche pas ; vérifier l’état des gencives et des dents (dentiste), donner des aliments plus mous, l’encourager à macher (verbalement ou en massant les joues)
  • il se plaint que la nourriture à un goût étrange : Vérifier l’état des dents et des gencives, faites mariner les viandes, la vollaille, le poisson dans un jus de citron ou d’orange, proposer beaucoup de liquide ou sucer des pastilles. Servir les aliments plutôt froids ou à température ambiante. Utiliser les fines herbes, les jus de citron, la menthe. Vérifier avec son médecin, la liste des médicaments.
  • le patient tourne les aliments dans sa bouche et ne les avale pas : changer al texture, faie un léger massage des joues, l’encourager verbalement à avaler
  • le patien refuse la viande : Faire des équivalences avec d’autres aliments riches en protéines : crème, flan, yaourt, œuf à la coque etc.
  • le patient n’arrive pas à avaler : consulter son médecin, une orthophoniste.

Problèmes de déglutition

  • le patient n’arrive pas à avaler : consulter un médecin (ORL), une orthophoniste.
  • il fait des fausses routes : la gélatine, maïzena ou poudres épaississantes (en pharmacie) permettent d’épaissir les liquides qui deviennent de consistance plus crémeuse ; les purées de fruits peuvent remplacer les jus de fruits et les yaourts le lait. Les liquides froids peuvent être épaissis avec des biscuits, de la glace ou du sorbet.

Autres problèmes

  • La personne présente des nausées ou des vomissements : proposer des petits repas plus fréquemment, lui demander de mâcher plus lentement et longtemps, boire de petites gorgées de liquide frais entre les repas, se reposer après les repas la tête surélevée, éviter les mets trop épicés, frits, gras et les aliments avec une odeur forte, proposer les aliments froids ou à température ambiante.
  • La personne est constipée : boire beaucoup de liquides et des aliments riches en fibres. Faire de l’exercice physique régulièrement.
  • La personne a la diarrhée : faire des petits repas (alimentation fractionnée), boire beaucoup de liquides (bouillons de légumes ou de fruits), éviter les aliments trop fibreux ou gras

Comment augmenter la densité nutritionnelle des aliments ?

Certains aliments permettent d’enrichir les préparations : les œufs, le jambon, le lait en poudre, le lait concentré non sucré, la blédine, le gruyère rapé, la viande hachée, la chair à saucisse, le poisson, les moules, les poudres de protéines (en pharmacie).

Exemples de préparations salées faciles à mélanger et faciles à enrichir :
soufflés, croquettes, pains, flans, mousses (de poisson, viande, légumes), béchamel,s enrichies (lait enrichi, œuf, fromage), potages enrichis (œuf, jambon, crème fraîche, gruyère), purées enrichies (lait enrichi, gruyère), pipérades, omelettes (pommes de terre, oignons, fromage, fines herbes), légumes farcis, raviolis, lasagnes, gnocchis, gâteaux de foies de vollaille, croquettes de viande, mousselin de courgettes, quenelles de poisson, quiches.

Exemples de préparations sucrées faciles à mélanger et faciles à enrichir :

  • Crème pâtissière, flan, riz et semoule au lait, pudding, glace, lait de poule, pain perdu, crème de marrons + petits suisses enrichis, milk shakes.
  • Produit du commerce (en pharmacie) enrichis en protéines : mélanges nutritifs, crèmes, préparations mixées, barres d’effort, jus de fruits enrichis, produits homogénéisés pour enfants (viandes, légumes), poudres de protéines, poudre énergétique pour petit déjeuner.
    Les jus de fruits, les milk shakes, le lait remplacent avantageusement, l’eau en apportant énergie, vitamines, protéines etc
    Vous pouvez trouver au rayon des produits laitiers frais (grandes surfaces) un produit nouveau qui est un mélange de lait et de jus de fruit (à servir frais)

L’alimentation équilibrée :

  • Des produits laitiers à chaque repas
  • De la viande, du poisson ou des œufs au moins une fois par jour
  • Des crudités (légumes ou fruits à chaque repas)
  • Des légumes cuits une fois par jour
  • Un plat de pomme de terre, de pâtes ou de riz une fois par jour
  • Du pain à chaque repas et de l’eau à volonté

Aliments que l’on peut manger avec les doigts :

  • Sandwichs composés avec (au choix) : salade, tomates, champignons, tapenade, poulet, fromage, rondelles de radis, chèvre frais, rillettes de saumon, de thon, omelette, œuf dur etc...
  • Saucisson, poulet froid, tartes aux légumes, surimi
  • Légumes crus en bâtonnets, fromages, croquettes de viande, de poisson, gnocchis, poulet froid, saucisson, quiches lorraines, pizza
  • Glaces, crèpes sucrées, biscuits secs, tartes aux fruits, entremets.

Conseils pour bien se peser

  • Se peser régulièrement (tous les mois)
  • Toujours sur la même balance
  • Habillé de la même façon
  • A la même heure

Maintenir une activité physique

  • 1/2 heure de marche avant les 2 principaux repas
  • Ou 1/2 heure à 3/4 d’heure tous les jours avant le repas du soir
  • Ou bien 3/4 d’heure de marche 3 fois par semaine