L’explosion de l’usine AZF bouscule l’organisation des transferts

Publié le 13/09/2004 à 12h08

Pendant toute la durée de ces travaux, il a fallu transformer cet ancien hôpital militaire pour le mettre au niveau d’exigence des équipements et de la qualité d’accueil et de soins communs à l’ensemble du CHU...sans compter que le drame d’AZF a perturbé ce calendrier.

  • En juin 2002, les trois étages supérieurs de l’Hôpital Larrey accueillent 120 lits du CHS Marchant (suite à l’explosion de l’usine AZF qui a rendu inexploitable l’hôpital psychiatrique) ; l’ouverture de sept autres niveaux est alors programmée. Il a fallu procéder à des aménagements spécifiques ; notamment la suppression de toutes les installations techniques dangereuses pour les patients, la réalisation de chambres d’isolement, des installations anti-chutes sur toutes les fenêtres et sur les deux escaliers extérieurs.