La densitométrie osseuse

Publié le 08/01/2013 à 17h33 (mis à jour le 13/04/2016 à 18h05)

Le vieillissement, la consommation de toxiques, les modifications hormonales, la malnutrition, la sédentarité, certaines maladies et leur traitement, sont autant de situations, qui, isolées ou associées, participent à la fragilisation de nos os, que l’on nomme également l’ostéoporose. L’ostéoporose expose donc au risque de fracture !

Savoir repérer ces situations à risque, est le premier temps du travail de dépistage de cette affection silencieuse. Puis, dans un second temps, la prescription d’une densitométrie osseuse (ou ostéodensitométrie) est la suite logique de cette démarche volontaire.

Qu’est-ce qu’une densitométrie osseuse ?

La densitométrie osseuse (ou ostéodensitométrie) mesure le minéral osseux.

Le principe de cet examen repose sur l’absorption relative de rayons X par les tissus mous et le tissu osseux. L’évaluation de l’absorption bi-photonique permet avec une bonne exactitude et reproductibilité de mesurer la densité osseuse d’un individu.

Une densité minérale osseuse basse est un facteur de risque de fracture majeur.

Le Centre de rhumatologie du CHU de Toulouse est équipé d’un appareil de densitométrie osseuse, mis à disposition de tous les médecins, généralistes et spécialistes, hospitaliers et libéraux, sur simple prescription.

Pour adresser un patient pour une densitométrie osseuse, les médecins peuvent contacter le Centre de rhumatologie du CHU de Toulouse au 05 61 77 97 68.

Comment se déroule un examen de densitométrie osseuse ?

Réalisé en 15 min, il est interprété par un des spécialistes du service, puis adressé par courrier au médecin prescripteur. L’irradiation qu’il entraîne est minime. Sa seule contre-indication est la grossesse.

Son remboursement est fixé par les autorités de tutelle (Haute Autorité de Santé le 1er juillet 2006).

Comment interpréter le résultat d’une densitométrie osseuse ?

Le résultat de la densité osseuse est donné en valeur absolue (gramme/cm2) et en score.

  • La valeur absolue peut varier d’un fabricant d’ostéodensitomètre à l’autre. On ne peut donc comparer les valeurs absolues provenant de l’analyse d’un même individu sur deux machines différentes.
  • Les scores calculés à partir de cohortes représentatives de la population générale peuvent être comparés d’une machine à l’autre.
  • le T score est le nombre d’écart-type qui sépare la valeur de l’individu de la valeur moyenne d’une population de référence de sujets jeunes ayant acquis leur capital osseux maximal.
  • le Z score est le nombre d’écart-type qui sépare la valeur de l’individu de la valeur moyenne d’une population de référence de sujets de même âge.

Un T score < -2.5 écarts-type correspond à la définition de l’ostéoporose densitométrique chez les femmes ménopausées et les hommes de plus de 50 ans.

Cet examen ne résume pas la démarche diagnostique d’une ostéoporose, il est un atout majeur dans la réflexion pour la prise en charge de cette affection silencieuse trop souvent banalisée.
Examen de densitométrie osseuse