« La Launagu’étoile » : courez pour les enfants hospitalisés !

Publié le 21/09/2017 à 17h09 (mis à jour le 28/09/2017 à 13h31)

La Launagu’étoile est une course pédestre organisée par l’Association « Courir pour eux », dont l’intégralité des bénéfices sera reversée au profit de la Fondation ARSEP - Vaincre la sclérose en plaques pour l’Aide à la Recherche sur la Sclérose en Plaques (SEP) et de l’association Enfant DO. Les fonds récoltés serviront à aider l’installation de la réalité virtuelle [1] à l’Hopital des Enfants, notamment pour la prévention de la douleur induite par les soins.

Cette 5e édition de la Course a pour objectif de permettre à des coureurs plus ou moins aguerris de pratiquer leur sport dans le cadre d’une épreuve de qualité, conviviale et ouverte au plus grand nombre.
Différentes courses seront organisés le 3 Décembre 2017 afin de pouvoir correspondre à toutes les catégories ( 5 km, 10 km, 10 Km de marche Nordique, 1 à 2 km enfants ), plus de participants de 750 participants sont attendus.
Plus d’informations et inscriptions sur le site Courir pour eux

[1Soucieuse de trouver des moyens de distraction efficaces, pour les enfants hospitalisés ainsi que pour les enfants en soins palliatifs qu’elle accompagne à domicile, l’Association Enfant Do a eu l’occasion de tester l’utilisation de la Réalité Virtuelle qui permet de donner à des enfants alités le don d’ubiquité tout en les sollicitant émotionnellement en leur permettant :

  • le déplacement dans des endroits qu’ils ne peuvent pas/plus atteindre (maison, école, zoo, parc d’attraction …) -
  • la découverte d’expériences inédites (fond marins, volcans, pilote de chasse …
  • le partage d’expériences avec leurs proches. Pour les enfants en Soins Palliatifs , la réalité virtuelle outre le don d’ubiquité qu’elle peut proposer aux jeunes qui n’auront plus l’opportunité de voyager, nous semble également un bon vecteur d’échanges et de communication . En effet, les enfants qui vivent une expérience de réalité virtuelle éprouvent le besoin d’échanger sur les émotions qu’ils peuvent ressentir et de raconter ce qu’ils ont vécu. Lorsque le dialogue parent enfant devient difficile, leur donner les moyens d’échanger et de partager encore des expériences nous paraît essentielle pour lutter contre leur isolement et leur solitude.