La reconversion de l’établissement vers la rééducation fonctionnelle infantile

Publié le 23/09/2004 à 17h44 (mis à jour le 04/05/2005 à 13h01)

Cette reconversion, facilitée par la propriété des eaux salées du site, est axée sur la rééducation : dès 1970, une convention est passée avec le CHR de Toulouse qui prend la gestion du site et en transforme la vocation : la Fontaine Salée devient dès lors le seul Centre de Rééducation Fonctionnelle Infantile de la région avec 75 lits.
Entre temps, entre 1965 et 1970, une section sanitaire pour adolescents est créée.
Au début des années 1980, l’établissement possédait 100 lits pour permettre l’accueil d’enfants de 0 à 15 ans issus des services de chirurgie infantile, justiciables d’une rééducation en milieu hospitalier. 3 instituteurs spécialisés et des professeurs affectés par l’Education Nationale assuraient alors dans l’établissement un enseignement jusqu’à la classe de troisième.
Le Centre de Rééducation Fonctionnelle, entouré d’un parc et de terrains de jeux, est doté en 1982 d’une piscine de rééducation et de natation.
Avec les progrès de la chirurgie, mais aussi de la prévention et du dépistage des maladies des os, la durée d’hospitalisation ne va cesser de baisser : une ostéopathologie nécessitant par exemple 1 an d’hospitalisation autrefois sera ramenée à 3 semaines à la fin des années 1980.
Durant les mêmes années, le bâtiment de la Fontaine Salée abrite 100 lits d’hospitalisation de moyen séjour contre 22 lits de moyen séjour pour son voisin Sita Bella.

Avec le temps, le personnel de Salies a dû s’adapter à des pathologies beaucoup plus diversifiées : en 1988 on trouvait dans l’établissement : l’endocrinologie pédiatrique (obésité, diabétologie...), adulte (équilibrage du diabète), la traumatologie adulte et infantile, la dermatologie, la néphrologie, la cardiologie et l’hématologie.
L’ouverture à Purpan d’un secteur de greffe de moëlle a vu son prolongement à la Fontaine Salée. Certains malades greffés y sont alors accueillis après leur séjour en milieu stérile dans le cadre des soins post-greffes.
La Fontaine Salée a, dès cette époque, une forte activité dans le domaine des consultations et des soins externes assurés par des médecins de services toulousains pour les populations locales.