Hôpitaux de Toulouse

Le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse au service de la vie et de l'innovation

Musées de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques

Le musée des Instruments de médecine des Hôpitaux de Toulouse

Publié le 01/09/2004 à 11h16 (mis à jour le 30/01/2014 à 13h31)

Visitez notre exposition sur l’Histoire des soins infirmiers dans les Hôpitaux de Toulouse

Grâce à la générosité des Amis de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques et de La Grave, le CHU de Toulouse vient de se doter d’une nouvelle entité muséale, le « Musée des Instruments de Médecine », qui offre au public une sélection de divers objets allant de la seconde moitié du XIXème siècle à nos jours. Ils sont issus d’un fond constitué de plus de 2000 objets hospitaliers et d’instruments représentant une douzaine de spécialités médicales et chirurgicales. Le principal donateur de la collection est le Docteur André Graulle (1927-2006), médecin anesthésiste des hôpitaux et membre de l’Association des Amis de l’Hôtel-Dieu St-Jacques.
Le Musée installé dans l’espace Jean de Rudelle à l’entrée de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques, vient compléter le Musée de l’Histoire de la Médecine créé par le Professeur Jean-Charles Auvergnat en 1996 ainsi que les collections abritées dans les salles patrimoniales de l’Hôtel-Dieu.

Fonctionnement du Musée

  • Ouverture les jeudis et vendredis de 13h à 17h et le premier dimanche du mois de 10h à 18h, fermé les jours fériés
  • Visites guidées pour les groupes (jusqu’à 18 personnes), organisées uniquement sur rendez-vous. Voir Tarif des visites du musée des instruments de médecine.
  • Le Musée des instruments de médecine participe également aux manifestations culturelles telles les Journées européennes du Patrimoine et la Nuit des Musées.
  • Pour tous renseignements ou demandes de visites, contactez Mr Benoît Capoen - Direction de la Communication / Patrimoine historique
    • Mail
    • Téléphone : 05 61 77 82 72
    • Courrier :
      Musée des Instruments de Médecine des Hôpitaux de Toulouse
      Hôtel-Dieu Saint-Jacques
      Direction de la Communication,
      2, rue Viguerie - TSA 80035
      31059 Toulouse cedex 9

Le Musée des Instruments de Médecine : un long cheminement

Historique de la collection
Ces instruments ont été patiemment et scrupuleusement rassemblés, restaurés et protégés depuis 1956 et ainsi sauvés de l’oubli par le Docteur André Graulle (1927-2006), médecin anesthésiste du CHU et donateur principal. Cette collection est régulièrement enrichie grâce aux dons de nombreux membres de l’Association des Amis de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques et de La Grave et de donateurs particuliers.

Ces instruments ont été initialement installés depuis le début des années 1990 dans l’ancienne salle d’opération du service de traumatologie du Professeur Georges Rieunau, au 3ème étage de l’Hôtel-Dieu. Ces locaux ayant en effet été libérés lors du transfert des derniers services médicaux en 1987 vers les Hôpitaux de Rangueil et de Purpan.

Un don important venant enrichir la collection

Le Professeur Jacques Bazex ayant appris la création de cet espace muséographique a souhaité faire don de la collection de cires anatomiques ayant trait aux maladies de la peau acquises par son père le Professeur André Bazex et par le Professeur André Nanta. Ce don est particulièrement précieux car peu de musées en dehors des musées parisiens sont détenteurs d’une telle collection.

Des instruments et objets du XIXème siècle à nos jours
Les instruments et objets exposés aujourd’hui représentent une douzaine de spécialités telles que : la pneumologie, la gynécologie obstétrique, l’urologie, la chirurgie cardio-vasculaire, la chirurgie générale, l’anesthésie, l’ophtalmologie, la transfusion sanguine, l’ORL, la chirurgie orthopédique, la neurochirurgie, la radiologie, l’odonto-stomatologie, ainsi que la dermatologie à travers 30 moulages en cire décrivant des pathologies telles que la lèpre tuberculeuse, le pityriasis subrapilaire...

La collection comporte aussi une série d’objets médicaux et paramédicaux utilisés de façon transversale : appareils de stérilisation, de mesure du pouls, de lavements, des microscopes, des seringues, des appareils de microtomie ; ou encore des instruments qui n’ont plus leur équivalent aujourd’hui tels que la machine de Wimshurst, la clef de Garengeot, le thermocautère, le pulvérisateur de Lucas-Championnière...

La création du Musée des Instruments de Médecine

Le don de la collection aux Hôpitaux de Toulouse
En 2002, le docteur André Graulle et l’Association ont souhaité faire don aux Hôpitaux de Toulouse de la collection qu’ils avaient rassemblée depuis près de 40 ans. La Direction Générale, consciente de l’intérêt qu’elle représentait, a eu la volonté de faire bénéficier ce patrimoine, de locaux plus spacieux et plus appropriés à leur mise en valeur.
En accord avec l’Association des Amis de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques et de La Grave, une salle située auprès de l’espace Jean de Rudelle, a été choisie pour accueillir ce nouveau musée, qui devient de ce fait un complément logique au Musée d’Histoire de la Médecine aux côtés duquel il est installé.
Les travaux d’aménagements du musée ont été financés par l’Association des Amis de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques et de La Grave (30 000 euros).

L’agencement du Musée
La Commission du Patrimoine et de l’Histoire des Hôpitaux de Toulouse, et tout particulièrement Benoît Capoen, chargé du patrimoine à la Délégation à la Communication, ont participé à l’identification des différentes pièces de la collection avec le précieux concours de médecins et de personnels hospitaliers en activité ou retraités. Leur agencement au sein du musée a été réalisé sous la direction de Madame Monique Rey-Delqué, conservateur des collections du CHU en collaboration avec le service Architecture du CHU et Marie-Claude Sudre coordonnateur du projet culturel.
Ainsi, les visiteurs peuvent bénéficier aujourd’hui d’un Musée des Instruments de Médecine présentant de façon attractive un demi-siècle d’évolution de l’instrumentation médicale.

Les publications historiques du Musée des Instruments

PDF Des maladies et des visages (1) [320 ko]
PDF Des maladies et des visages (2) [731.7 ko]
PDF Firmin Pons [669.3 ko]
PDF Histoire des soins infirmiers [62.3 ko]
PDF La duchesse d’Angoulême [326.4 ko]
PDF La première opération à coeur ouvert [65.3 ko]

Site certifié HONcode en mars 2012 Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.