Migraines et céphalées

Publié le 30/05/2013 à 16h00 (mis à jour le 18/07/2016 à 17h19)

« J’ai mal à la tête... »

Toutes les études réalisées à l’heure actuelle en Europe et en Amérique du Nord montrent que 5 à 10 % des enfants et adolescents d’âge scolaire présentent des maux de tête.

Les céphalées sont plus souvent rapportées chez les filles, on retrouve des antécédents familiaux dans 80 % de cas. Il existe souvent une pâleur inaugurale, une gêne à la lumière et au bruit, des vomissements. La douleur est décrite comme pulsatile souvent aggravée par l’activité physique.

Les critères IHS (International Headache Society) permettent de poser le diagnostic de migraine sans aura ou de céphalées de tension.

Pour en savoir plus sur la migraine (la comprendre et la maîtriser), nous invitons à consulter la vidéo diffusée sur YouTube par un centre de la douleur pédiatrique allemand.

Comment prévenir et traiter les migraines ?

Il est indispensable pour tout enfant migraineux de pouvoir tenir un agenda des phénomènes de douleur afin de repérer la fréquence des crises, les facteurs favorisants et d’évaluer l’efficacité des traitements antalgiques prescrits. Vous trouverez ci-dessous un agenda vierge, à imprimer et à compléter, permettant à chaque enfant de recenser sur une année les phénomènes de la douleur.

PDF Agenda 2016 de recensement des migraines [108.6 ko]

En ce qui concerne le traitement de la crise, l’enfant doit apprendre à reconnaître les signes précurseurs de la migraine et doit pouvoir prendre son traitement précocement sans attendre que la douleur ne soit véritablement installée. Pour cela, il est indispensable qu’un programme d’accueil individualisé (PAI) soit établi avec l’établissement scolaire.

PDF Formulaire de programme d’accueil individualisé [108.8 ko]