Processus d’accréditation : une étape majeure franchie par le LBM

Publié le 29/09/2016 à 09h58 (mis à jour le 29/09/2016 à 10h02)

Depuis le 1er juin 2015, le laboratoire de biologie médicale (LBM) du CHU est accrédité pour 80% des examens réalisés. Cette décision du COFRAC à la suite d’un audit conduit en février/mars 2015 récompense les efforts de tous les acteurs de la biologie et donne au CHU de Toulouse une avance considérable pour répondre aux exigences règlementaires (50 % des examens accrédités fin 2016, 70% fin 2018 et 100% fin 2020).

La qualité dans le domaine de la biologie du CHU est une histoire ancienne. Très tôt plusieurs laboratoires ont mis en place une démarche volontaire d’accréditation :

Le LBM regroupe 480 personnels non médicaux et 120 médecins ou pharmaciens biologistes. Le responsable du LBM est le Pr Jacques Izopet, chef du pôle Biologie. La direction du pôle comprend également :

  • le Pr Bertrand Perret et le Pr Marie Bernadette Delisle (chefs de pôle adjoints),
  • Jean Gauchiran (directeur délégué),
  • Gaétane Carion (cadre supérieur de santé)
  • Adeline Serres (cadre administratif).

Le Dr Marcel Miédougé, responsable qualité du LBM, a joué un rôle majeur dans cette accréditation en fédérant le travail réalisé par tous les responsables qualité, les référents de disciplines et les qualiticiens.

Le système de management de la qualité commun a été mis place lors de la structuration du LBM en plateaux techniques multidisciplinaires répartis sur quatre sites. Les objectifs étaient :

  • harmoniser les pratiques et faciliter la mise en œuvre de la politique qualité
  • améliorer la compétitivité grâce à la modernisation des équipements dans un contexte économique tendu
  • renforcer les activités de recherche et d’enseignement de la biologie en lien avec les équipes cliniques du CHU. Il importe de souligner que la localisation des activités de biologie médicale est cohérente avec les activités cliniques et les centres de recherche de Purpan, Rangueil et Langlade.

Cette réorganisation a simplifié et optimisé les activités de biologie du CHU. Mais elle a aussi facilité et accéléré l’accès aux accréditations selon les normes internationales ISO 15189, ISO 17025, et ISO 22870 pour la biologie délocalisée.

Les prochaines étapes seront une demande d’extension d’accréditation pour les « familles » biologiques (allergie, HLA, immuno-hématologie, spermiologie et embryologie clinique) et une contribution du pôle biologie à l’initiation d’une démarche d’accréditation de l’anatomopathologie de l’IUCT-Oncopole.

Au total, le LBM du CHU de Toulouse se situe dans le peloton de tête des laboratoires français accrédités. Ceci le place en situation favorable pour développer l’innovation et la recherche, et conduire un projet ambitieux d’ouverture sur la Région pour la réalisation d’examens spécialisés.