Qu’appelle-t-on simulation en santé ?

Publié le 14/10/2015 à 17h01 (mis à jour le 14/10/2015 à 17h37)

Tout d’abord, la simulation est devenue une méthode de formation incontournable dans les domaines où la réalité est trop dangereuse, trop coûteuse ou inaccessible.

Dans le domaine de la santé, la formation des professionnels fait une place de plus en plus importante à la simulation. Un rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS) souligne cette évolution en une formule « Plus jamais la première fois sur un patient. » qui correspond aux exigences de qualité et de sécurité de la société.

Comment simuler en santé ?

La simulation en santé est une méthode pédagogique ingénieuse, novatrice et adaptée, basée sur :

  • des jeux de rôles (situations simulées),
  • des simulateurs de basse-fidélité servant pour l’apprentissage de base des gestes et procédures (mannequins, endoscopie, …),
  • des simulateurs de haute-fidélité sur mannequins associés à des outils informatisés
  • des jeux sérieux [1] (ou serious games en anglais).

[1D’après Julian Alvarez, auteur d’une thèse sur ce sujet, le jeu sérieux est une application informatique, dont l’objectif est de combiner à la fois des aspects sérieux tels, de manière non exhaustive, l’enseignement, l’apprentissage, la communication, ou encore l’information, avec des ressorts ludiques issus du jeu vidéo. Une telle association a donc pour but de s’écarter du simple divertissement (source : portail national eduscol).