Soin, enseignement et recherche

Publié le 10/03/2016 à 10h58 (mis à jour le 10/03/2016 à 14h26)

L’Institut HNPS : pour une approche globale du patient, sans discontinuité

L’ambition de l’Institut HNPS est de pouvoir apporter une réponse de soin pertinente aux polypathologies chroniques qui se situent à la "frontière" entre des spécialités distinctes, mais qui partagent des déterminants communs tels que la présence de handicaps cognitifs, psychiques et/ou sensoriels.

Une réflexion au service des patients pour :

  • Réorganiser les parcours de soins pluridisciplinaires
  • Optimiser le diagnostic et la prise en charge des patients
  • Les orienter vers les médecins traitants, les plateaux techniques des pôles ou les structures d’aval, en fonction des handicaps dépistés.
  • Élaborer un parcours de soins incluant les soins de réadaptation et de réhabilitation et impliquant des intervenants à l’échelle régionale.

Le développement d’interventions collaboratives

  • Consultations pluridisciplinaires neuropsychiatriques enfants/adultes : diagnostic et intervention systémique (Syndrome de Gilles de la Tourette ; TDA/H ; Troubles des acquisitions).
  • Mise en place d’un Hôpital de jour des traumatisés crâniens pluri-professionnel, centré sur les troubles cognitifs et du comportement (remédiation, réadaptation).
  • Télé-expertise et consultations avancées : le grand handicap (en lien avec les maisons d’accueil spécialisées).
  • Mise en place d’une unité d’évaluation et d’intervention précocesavec pour modèle le Syndrome de Prader Willi.

Formation, Enseignement et Attractivité

  • Plus de 150 étudiants accueillis en permanence par l’Institut
  • Formation des futurs médecins et des paramédicaux
  • Centre de formation de spécialistes étrangers
  • Formation des spécialistes de la recherche clinique
  • Formation continue des médecins généralistes et spécialistes
  • Conférences thématiques interprofessionnelles
  • Séminaires annuels dédiés aux handicaps
  • Cycles de conférences multidisciplinaires

En marche vers de nouveaux progrès médicaux

Bénéficiant d’un environnement scientifique de grande qualité au sein du CHU de Toulouse, l’Institut HNPS a également pour objectif de promouvoir une recherche clinique innovante, en étroite interaction avec de nombreuses équipes de l’Université de Toulouse, de l’Inserm et du CNRS.

Activités de recherche clinique, les chiffres clefs entre 2010 et 2014

  • 163 membres de l’Institut ont contribué à des publications scientifiques
  • 1 043 articles scientifiques impliquant l’Institut ont été référencés
  • 308 études cliniques ont été menées par les équipes de l’Institut
  • 3 494 sujets ont été inclus dans des études à promotion académique
  • 26 cohortes et bio-collections ont été mises en place et suivies
  • 3 brevets et 1 logiciel ont été déposés
    Les activités de recherche clinique de l’Institut HNPS s’appuient sur différentes structures du CHU de Toulouse telles que l’Unité de soutien méthodologique à la recherche (USMR), le Centre de ressources biologiques (CRB) ou la plate-forme d’expertise du dispositif médical (EDIT). Plusieurs projets de recherche sont réalisés en étroite collaboration avec l’axe neurosciences/psychiatrie et l’axe pédiatrique du Centre d’investigation clinique (CIC) de Toulouse.

Les grands axes de recherche clinique
Les activités de recherche clinique de l’Institut des Handicaps Neurologiques, Psychiatriques et Sensoriels s’articulent autour de 3 axes :

  1. Dépistage, diagnostic et intervention précoces
    Le dépistage précoce du nourrisson, de l’enfant ou de l’adulte, est un enjeu majeur puisqu’il permet de conduire à un diagnostic exact du handicap et d’introduire dès ce diagnostic une prise en charge individualisée. Pour cela, un accent sera mis sur le développement de biomarqueurs des handicaps rencontrés par les patients.
  2. Le suivi et l’évaluation tout au long de la vie
    La mise en place de biobanques et de cohortes de suivi "Life Span" de patients apporteront des éléments essentiels quant au diagnostic précis, étiologique et fonctionnel et le suivi du handicap en rapport avec l’environnement personnel, scolaire, ou professionnel.
  3. Prévention, remédiation et réadaptation
    La prise en charge des patients présentant des handicaps est une étape clef pour l’amélioration de leur qualité de vie. Grâce aux interactions privilégiées entre les différents acteurs de l’Institut, cet axe en particulier pourra être source d’innovations thérapeutiques en vue de minimiser les répercussions des handicaps des patients sur leur qualité de vie.

Quelques exemples de projets de recherche clinique en cours

  • Remédiation cognitive spécifique combinée à la stimulation transcrânienne directe après un traumatisme crânien (Investigateur Principal : Jérémie Pariente)
  • Effets d’administrations intranasales d’ocytocine sur l’anxiété, les troubles du comportement et l’hyperphagie chez des enfants âgés de 3 à 12 ans présentant un syndrome de Prader-Willi (Investigateur Principal : Sophie Cabal-Berthoumieu)
  • Exploration du système glutamaergique à l’aide d’un radiotraceur en tomographie par émission de positons chez des personnes présentant un syndrome de Gilles de la Tourette (Investigateur Principal : Christine Brefel-Courbon)
  • Développement d’un outil logiciel pour les tâches de génération lexicale sémantique comme aide au diagnostic d’atteintes des fonctions linguistiques ou exécutives (Investigateur Principal : Xavier de Boissezon)
  • Rôle du système nerveux autonome dans les troubles de stress post-traumatiques après un accident ischémique transitoire ou un AVC ischémique mineur (Investigateur Principal : Nathalie Nasr)
  • Étude des déficits comportementaux présentés par les patients atteints de surdité, leurs corrélats neurofonctionnels et la modification de ces éléments après réhabilitation de l’audition (Investigateur Principal : Mathieu Marx)