Troubles de la réfraction

Publié le 06/05/2008 à 12h38 (mis à jour le 10/02/2015 à 10h27)

On parle de troubles réfractifs lorsque les rayons lumineux ne convergent plus sur la rétine.

Il existe différents troubles réfractifs :

  • myopie
  • hypermétropie
  • astigmatisme
  • presbytie

Ces troubles peuvent être isolés ou associés.

La myopie

C’est une anomalie de la réfraction due à un œil trop long, avec parfois une cornée trop bombée.

En cas de myopie, l’image d’un objet éloigné se forme en avant de la rétine. La vision de loin est de ce fait perturbée.

Il peut cependant exister des anomalies rétiniennes au niveau du fond d’œil, dues à la myopie, qui ne disparaissent pas après chirurgie réfractive et qui ne dispensent donc pas d’une surveillance régulière après l’intervention.
La vision d’un œil myope

L’hypermétropie

C’est un trouble réfractif du à un œil trop court, avec parfois une cornée trop plate.

La vision de près est la plus atteinte. En cas d’hypermetropie, l’image d’un objet éloigné se forme en arrière de la rétine.

Cette anomalie est longtemps compensée par l’accommodation du cristallin et est souvent responsable de maux de tête.
La vision d’un œil hypermétrope

L’astigmatisme

La cornée n’est pas régulière : la courbure de la cornée n’est pas la même dans tous les méridiens.

En cas d’astigmatisme, l’image d’un objet éloigné est focalisée en deux points en dehors de la rétine.

La vision est déformée de près comme de loin. Cette anomalie est parfois héréditaire ou secondaire à un kératocône.
La vision d’un œil astigmate

La presbytie

Dans le cas d’une vision normale, le passage de la vision de loin à la vision de près est possible grâce à un changement de courbure du cristallin qui est appelé accommodation.
L’accommodation, pour une vision de près, d’un œil ayant une vision normale

Avec l’âge, le cristallin perd son élasticité et ceci entraîne des difficultés d’accommodation responsables d’une gêne en vision de près, on parle alors de presbytie. Cette presbytie apparaît dès 45 ans, sauf chez les sujets myopes où elle apparaît plus tardivement.

En cas de presbytie, l’image d’un objet se forme alors en arrière de la rétine.
La vision d’un œil presbyte