Aide à la mobilité

Publié le 29/11/2004 à 17h50

Aide à la marche par les aides-soignants

Depuis peu, nous prenons en charge les patients qui ont perdu leur autonomie à la marche, soit par peur de tomber, soit parce qu’ils étaient maintenus dans un fauteuil une grande partie de la journée, ou tout simplement parce que l’espace qui leur était alloué était trop restreint (lit « fauteuil). Grâce à des ordres simples, au fait que les patients soient accompagnés à la salle à manger pour prendre les repas, ne restent pas alités dans la journée et à la stimulation de toute l’équipe !

Les progrès sont immédiats : il est rare que le patient ne reprenne pas la marche après trois jours d’hospitalisation. Nous obtenons beaucoup de succès. Notons que nous avons eu une formation avec les médecins rééducateurs du service

Programme de gymnastique douce

Un cours de gymnastique douce a été mis en place le mercredi et vendredi de 14h. à 15h. par les aides-soignantes et l’assistance de vie.

La séance débute par un petit échauffement de certaines articulations, nécessaire physiquement et permettant d’établir une meilleure relation entre les patients et la soignante responsable.

Une série d’exercices adaptés leur est proposé avec un triple objectif : les aider à prendre conscience de leur propre corps, leur démontrer qu’ils sont toujours capables d’arriver à un résultat, si minime soit-il et par le biais de l’approche corporelle inciter leurs capacités de mémoire .

Exemples de séance

  • Pour l’échauffement : rotations des chevilles, lever les genoux, les bras...
  • Pour les jeux de ballons et de balles :
    Serrer le ballon entre les jambes et relâcher
    Serrer une balle dans les mains et relâcher
  • Pour la mémoire :
    Compter et énumérer le nom de chacun des doigts de la main, nommer les différentes parties du corps. Savoir redonner la couleur du ballon...
    Se rappeler le repas de midi
    Après l’effort, le réconfort : le goûter est servi juste après.