BCG-thérapies (BCG MEDAC®) : fin du contingentement

Publié le 18/06/2020 à 14h58

Dans le contexte actuel d’épidémie de COVID-19, le laboratoire MEDAC, en accord avec l’ANSM et l’AFU, a suspendu le contingentement du médicament BCG Medac®.

Dorénavant, il n’est plus nécessaire que le médecin urologue contacte la pharmacie hospitalière au préalable de votre venue, le CHU de Toulouse passe des commandes régulières et sera approvisionné pour toutes ses commandes en BCG-thérapie. Il vous suffit de vous rendre à la pharmacie de l’hôpital avec votre ordonnance, carte vitale, et une glacière pour le transport au froid de votre médicament.

Nous vous rappelons aussi que les pharmacies hospitalières ne pourront pas délivrer l’intégralité des 6 flacons nécessaires à une dose d’instillation, suite à la demande de plusieurs patients. La dispensation étant limitée à un mois de traitement, même dans ce contexte actuel de COVID-19, il sera demandé aux patients de venir une seconde fois pour chercher les traitements restants.

Les prescripteurs d’urologie des cliniques de la région Toulousaine ont été informés de ces levées de restriction.

Votre médecin spécialiste/oncologue vous a recommandé la BCG thérapie. Ce traitement est très important pour votre prise en charge et il constitue un enjeu majeur dans l’histoire de votre maladie.

Aussi, le contexte actuel dans les établissements de santé pourrait vous amener à hésiter quant à l’administration de cette thérapeutique essentielle par crainte d’une contamination par le coronavirus. Sachez que les établissements de santé mettent tout en œuvre pour maintenir les soins indispensables dans un contexte de sécurité optimal.

Le délai pour recevoir ce traitement est parfois compté et un retard à l’administration pourrait compromettre les résultats attendus.

Pour plus d’information : ansm.sante.fr