BCG-thérapies (BCG MEDAC®) : Remise en place du contingentement en raison des difficultés d’approvisionnement

Publié le 08/02/2021 à 09h09

Compte tenu de nouvelles difficultés d’approvisionnement en BCG Medac®, le laboratoire MEDAC remet en place un contingentement à compter du 1er février 2021, en accord avec l’agence du médicament (ANSM) et l’Association Française d’Urologie (AFU).

Dorénavant, il est nécessaire que votre médecin Urologue contacte la pharmacie hospitalière au préalable de votre venue, afin de pouvoir nous transmettre des données médicales anonymisées qui devront accompagner la commande nominative de votre traitement. De ce fait, nous ne pouvons prendre aucune commande des patients directement.

Une fois votre traitement reçu, il sera mis de côté à votre attention et votre Urologue en sera informé afin de pouvoir programmer avec vous votre cure. C’est votre médecin urologue qui vous informera de la disponibilité du médicament sur le site de la Pharmacie de votre choix (Rangueil ou Purpan).

Vous pourrez ensuite vous rendre à la pharmacie de l’hôpital avec votre ordonnance, carte vitale, et une glacière pour le transport au froid de votre médicament, quelques jours avant le début de votre cure. Il n’est pas conseillé de venir récupérer votre traitement plusieurs semaines à l’avance de votre cure.

Nous vous rappelons aussi que les pharmacies hospitalières ne pourront pas délivrer l’intégralité des 6 flacons nécessaires à une cure d’induction. La dispensation étant limitée à un mois de traitement, une première délivrance de 2 doses sera réalisée, il vous sera ensuite demandé de venir une seconde fois pour chercher les traitements restants.

Les Urologues des cliniques de la région Toulousaine ont été informés de ces modalités.

Plus d’informations ici.