Prise en charge de la douleur chronique rebelle

Publié le 25/04/2006 à 12h15 (mis à jour le 28/09/2009 à 15h34)

La douleur chronique

La douleur est qualifiée de chronique quand elle dure depuis des mois, voire de nombreuses années.

Cette douleur, en devenant persistante, perd son intérêt de signal d’alarme. Par son caractère durable et rebelle au traitement, elle devient inutile et invalidante.

La cause de cette douleur persistante n’est pas nécessairement grave mais tous les examens indiqués pour l’évaluer et bien la prendre en charge n’ont peut-être pas été effectués.

Le centre pluridisciplinaire d’évaluation et de traitement de la douleur propose d’explorer toutes les solutions

Une prise en charge pluridisciplinaire par des professionnels de la douleur

Ce type de prise en charge nécessite donc de prendre l’avis d’un certain nombre de spécialistes différents mais complémentaires dans leur démarche, de manière à parfaitement définir le ou les composant(s) de cette douleur persistante et à traiter tous les aspects.
Ces spécialistes sont des internistes, des neurologues, des neurochirurgiens, des psychiatres, des médecins de rééducation fonctionnelle, des acupuncteurs, des pharmacologues, des psychologues, des techniciens de laboratoires, tous des professionnels de la douleur.

Une évaluation psychologique

Quand on souffre depuis plusieurs mois d’un mal qui ne laisse pas de répit, on finit souvent par se décourager. Cela altère nécessairement la façon de se comporter avec l’entourage, lequel par ailleurs ne comprend pas toujours la situation. Or, une telle attitude pourtant bien compréhensible, contribue à entretenir et même parfois à aggraver la douleur. C’est pourquoi, il est parfois nécessaire d’ effectuer aussi une évaluation psychologique