Actualités

Découvrez les dernières actualités du CHU ainsi que des informations relatives à la santé en provenance de sites validés par les Ministères concernés.

Le CHU de Toulouse met également à votre disposition son Magazine d’informations : Trait d’Union.

Le CHU de Toulouse recrute dans le respect des gestes barrières !

Publié le 15/10/2020 à 16h24 (mis à jour le 16/10/2020 à 10h14)

Le CHU de Toulouse recrute ! Job dating virtuel

Professionnels de santé et médico-techniques en recherche d’emploi sont attendus nombreux pour le premier job dating virtuel du CHU de Toulouse.

Comment participer à ce job dating virtuel ?

  1. Complétez du 15 au 23 octobre un formulaire d’inscription en ligne.
  2. Vous serez contacté·e par mail pour sélectionner rapidement, jusqu’au 29 octobre, les offres d’emploi à pourvoir qui vous intéressent.
  3. Enfin, vous recevrez par mail la confirmation de vos entretiens de recrutement qui se dérouleront en visioconférence avec un recruteur du CHU entre le 3 et le 6 novembre 2020.

Vous pouvez également cliquer sur l’image ci-dessous pour accéder au formulaire d’inscription en ligne.

Job dating virtuel : accès au site d'inscription en ligne

Retour en haut de page

Hommage à Raymonde FOURNET, 1ère directrice des soins infirmiers au CHU de Toulouse

Publié le 14/10/2020 à 12h12 (mis à jour le 14/10/2020 à 12h27)

Le CHU de Toulouse a la tristesse de vous faire part du décès de madame Raymonde Fournet, première Infirmière Générale aux hôpitaux de Toulouse, à l’âge de 88 ans.

Elle a servi notre CHU pendant 40 ans avec une volonté, une efficacité et un altruisme peu communs.

En 1951, Raymonde Fournet entrait à l’école de la Croix Rouge pour embrasser la carrière d’infirmière sans se douter de l’ampleur qu’allait prendre celle-ci et de l’influence de ses travaux pour celles et ceux qui allaient lui succéder.

En 1953 elle obtient son diplôme d’Etat et l’année suivante elle est affectée aux salles communes des professeurs Darnaud et Denard à Purpan.

En 1961, Raymonde Fournet fait partie de la première promotion toulousaine de l’Ecole des Cadres infirmiers « qui, avec l’école en soins infirmiers, initie, oriente et développe dès lors bien des savoirs nouveaux, utiles à l’action et nourris des échanges entre théorie et pratique ». Un an plus tard elle devient surveillante en néphrologie et assiste au premier rein artificiel avec le Pr. Paul Mériel.

En 1967, Raymonde Fournet est surveillante-chef à l’Hôtel-Dieu. Elle fait appliquer de nouvelles méthodes de travail, avec l’appui des professeurs Bolinnelli, Rieunau et Arlet.

En 1974, elle revient de Lyon à Toulouse avec son D.U. de l’E.I.E.I.S. – l’Ecole internationale d’enseignement infirmier supérieur – dont elle est la seule titulaire toulousaine. L’année suivante elle inaugure en compagnie de Simone Veil, Ministre de la Santé, et de Pierre Baudis Maire de Toulouse, l’Hôpital de Rangueil.

En 1976, elle est nommée au poste d’Infirmière Générale des Hôpitaux de Toulouse : première nomination de ce type en France. Avec son équipe, elle va concrétiser le premier « service Infirmier » : le CHU de Toulouse, avec celui de Nice, est pionnier pour sa mise en place.

En 1985 elle est décorée dans l’ordre National du Mérite par le Ministre de la Santé.

Elle plaide pour l’instauration d’une organisation des soins rationnelle : elle est à l’origine du Dossier de Soins Infirmiers autour duquel elle a mobilisé ses équipes, un recueil des données concernant la personne soignée : le premier outil de travail du genre qui définit la politique et les grands axes de développement du Service de Soins, pour une meilleure utilisation des moyens humains et matériels, de la promotion des études et des recherches en soins.

Elle prend sa retraite le 30 juin 1995 après 40 ans de services « Si travailler c’est vivre, alors j’ai pleinement vécu à l’hôpital (…) Passons le témoin à ceux qui suivent » avait-elle déclaré au moment de son départ.

Raymonde Fournet s’est imposée comme une personnalité incontournable du CHU de Toulouse, œuvrant pour des changements dans les principes d’organisation et pour la modernisation des pratiques, la valorisation des compétences. Elle a révolutionné – pas à pas – la culture professionnelle des soignants afin « de leur offrir un avenir professionnel meilleur » et en tout cas une identité professionnelle assurée, alors que le métier, selon ses termes « est entré dans la modernité à bas bruit ».

Les obsèques seront célébrées jeudi 15 octobre 2020 à 10h au funérarium des pompes funèbres Toulouse Métropole (1) – 60 voie du Toec, 31 000 Toulouse – suivies de l’inhumation au cimetière de Montaudran.

PDF "La passion selon l’infirmière" - TU n°65 juin 1995 [927.5 ko]

Marc Penaud, directeur général

Pr. Laurent Schmitt, président de la CME

André Weider, coordonnateur général des soins

(1) PF Toulouse Métropole, 2 rue de l’Abbé Jules Lemire, Toulouse - tel : 05 61 16 12 12

Retour en haut de page

Mésusages et risques du fentanyl transmuqueux

Publié le 14/10/2020 à 11h00 (mis à jour le 14/10/2020 à 12h55)

Le bulletin n°16 de l’Association Française des Centres d’Addictovigilance présente le suivi national du fentanyl transmuqueux (FTM) par les 2 réseaux de pharmacovigilance et d’addictovigilance .

Depuis le début du suivi (2009), un mésusage très important est rapporté, en particulier une utilisation hors AMM, que ce soit en termes d’indication (rappelons qu’une indication unique est reconnue : les accès douloureux paroxystiques chez les patients adultes recevant un traitement de fond opioïde pour des douleurs chroniques d’origine cancéreuse), d’absence ou d’insuffisance de traitement de fond mais aussi d’une fréquence de prises supérieure à celle recommandée par l’AMM. 

Alors que les FTM présentent une forte absorption et des délais et durées d’action brefs, la répétition des prises, du fait d’un manque d’efficacité pour des indications hors AMM ou d’un traitement de fond inadéquat ou encore d’une prescription excessive, majore les risques d’abus/dépendance et d’intoxication.

Le Centre d’AddictoVigilance de Toulouse reste à votre disposition pour toute demande de renseignement sur les médicaments et substances psychoactifs (hors tabac et alcool) ainsi que vos transmissions d’observation de terrain ceip.addictovigilance@chu-toulouse.fr

Retrouvez ici tous les Bulletins.

Retour en haut de page

Plus de 900 étudiants de santé réunis pour la préparation du service sanitaire 2020

Publié le 12/10/2020 à 08h50 (mis à jour le 12/10/2020 à 13h33)

Le 12 octobre 2020 débute le séminaire préparatoire aux interventions du service sanitaire en santé 2020 du corps de santé de Toulouse.

Pour sa 3e édition, cet enseignement coordonné par le Pr Eric Huyghe (Médecine de la reproduction, hôpital Paule de Viguier) réunit plus de 850 étudiants des facultés de médecine de Rangueil et Purpan ; de la faculté de pharmacie, de la faculté d’odontologie, de l’école de mailleutique, rejoints depuis cette année par les étudiants de l’institut de formation de masseur-kinésithérapeute du CHU de Toulouse et de Rodez, et de l’IFSI du CHU de Toulouse et de St Gaudens.

Durant une semaine, ils travailleront ensemble à acquérir les compétences nécessaires pour mener des actions de prévention primaire en santé dans les domaines de la santé sexuelle, de la nutrition, de l’exercice physique, des addictions et de l’hygiène bucco-dentaire.

Porté conjointement par le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le service sanitaire s’adresse à tous les étudiants en santé.

Il a pour objectifs :

  • de les sensibiliser aux enjeux de prévention et de promotion de la santé ;
  • de stimuler chez eux l’envie de mener des actions d’information du public notamment en situation de précarité et de fragilité ;
  • de forger chez eux une culture de travail en réseau multiprofessionel.

Avec pas moins de 170 groupes d’intervention pluri-professionnels, le programme de Service Sanitaire du Corps de Santé de Toulouse se tient à l’avant-garde tant en termes d’effectifs, que de multiprofessionnalité et par le large éventail des lieux d’intervention (établissements scolaires, lieux de vie, associations, clubs sportifs, entreprises…).

Retour en haut de page

Conditions des visites au CHU

Publié le 21/09/2020 à 18h14 (mis à jour le 14/10/2020 à 14h24)

En cette période de pandémie de COVID-19, les visites au CHU de Toulouse sont soumises à des mesures restrictives.

Retour en haut de page

Où et comment réaliser un test de dépistage COVID-19 au CHU de Toulouse ?

Publié le 21/09/2020 à 10h30 (mis à jour le 14/10/2020 à 14h25)

Le CHU de Toulouse a mis en place des centres de prélèvement pour le dépistage de la COVID-19 (tests virologiques par prélèvement naso-pharyngé (PCR) et tests sérologiques).

Retour en haut de page