Étude PIMPARK

Publié le 27/04/2021 à 13h02 (mis à jour le 05/07/2021 à 09h58)

Il s’agit d’une étude clinique pour les patients atteints de la maladie de Parkinson et présentant des troubles du contrôle des impulsions, telles que des addictions.

Caractéristiques de l’étude PIMPARK
Pour le patient Pour le médecin
À qui s’adresse l’étude ? Personnes avec une maladie de Parkinson présentant des troubles du contrôle des impulsions telles que des addictions. Patients avec une maladie de Parkinson (MP) présentant un trouble du contrôle des impulsions (TCI) modéré.
Quel est son objectif ? Démontrer l’efficacité et évaluer les effets indésirables de la Pimavansérine dans les troubles du contrôle des impulsions de la maladie de Parkinson. Évaluer l’innocuité, la tolérance et l’efficacité de la Pimavansérine (antagoniste des récepteurs 5-HT2A et 5-HT2C) dans les TCI de la MP. Le critère d’évaluation principal est la variation de la sévérité du TCI avant et après la prise du traitement, évalué à l’aide de l’échelle QUIP-RS.
En quoi consiste-t-elle ? Lors de cette étude de 16 semaines, vous serez tiré au sort pour prendre soit la Pimavansérine soit un placebo, c’est-à-dire une molécule dénuée d’effet pharmacologique. Ni vous, ni le médecin, ne connaîtront votre traitement. Étude de phase II, multicentrique, en double aveugle, randomisée, contrôlée par placebo, en groupes parallèles, d’une durée de 16 semaines.