Un peu d’histoire

Publié le 07/01/2005 à 17h29 (mis à jour le 16/10/2020 à 16h21)

Avoir un enfant semble être une chose simple... Pourtant, les obstacles sont nombreux, voire infranchissables pour certains couples.

  • La stérilité touche aussi souvent l’homme que la femme. Quelquefois, des traitements sont possibles. Quand ce n’est pas le cas, d’autres solutions existent : certains couples adoptent, d’autres choisissent d’avoir un enfant à l’aide d’un don de sperme.
    Ils sont plus de 4000 à s’adresser chaque année, pour cela aux 29 Centres d’Etude et de Conservation des Oeufs et du Sperme Humain (CECOS) français, dont une centaine au CECOS Midi-pyrénées. Il y a environ 1000 naissances par an grâce au don de sperme.
    Déjà plus de 80.000 enfants sont nés. De nombreux couples désirent devenir parents. Après avoir goûté au bonheur d’être père, partagez-le avec d’autres en donnant votre sperme.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur les sites :
dondespermatozoides.fr et cecos.org

L’Insémination Artificielle avec Don de Sperme (IAD) a un peu plus de 130 ans puisque la première tentative réussie date de 1884, aux USA. Depuis les années 40, il est possible de congeler les spermatozoïdes sans modifier leur aptitude à la fécondation, et les premières naissances d’enfants conçus avec spermatozoïdes congelés datent de 1953. Les CECOS ont été créés depuis 1973 pour assurer la congélation et la conservation des spermatozoïdes.
Ils sont chargés de vérifier que le sperme peut être utilisé le plus efficacement possible pour obtenir une grossesse en évitant de transmettre des maladies héréditaires ou infectieuses.

  • La loi sur la bioéthique en date du 29 juillet 1994 et celle de 2004 ont entériné les principes généraux de fonctionnement des CECOS et réglementent désormais la pratique de l’IAD, laquelle fait partie de l’Assistance Médicale à la Procréation.