Centre d’éducation thérapeutique et télésurveillance des insuffisants cardiaques (CETTIC)

Présentation du CETTIC

Publié le 25/06/2020 à 15h55 (mis à jour le 06/04/2022 à 10h38)

Le CEPIC du service de cardiologie de l’hôpital Rangueil, par l’intermédiaire de son CETTIC, a mis en place un programme national de télésurveillance des patients atteints d’insuffisance cardiaque, qui s’avère être indispensable dans le suivi de la maladie puisqu’elle évite 70 % de ré-hospitalisation des patients et une diminution de la mortalité.

En quoi consiste la télésurveillance de l’insuffisance cardiaque ?

https://youtu.be/SVxBdUv3P_4?rel=0

La télésurveillance médicale est une surveillance quotidienne, à distance, des symptômes de l’insuffisance cardiaque (dyspnée, œdèmes des membres inférieurs, fatigue …) et du poids à l’aide de deux outils très simples qui vous seront fournis :

  1. Une balance connectée
  2. Une tablette connectée.

Tous les matins, dans les mêmes conditions (après avoir uriné et à jeun) le patient doit se peser puis allumer sa tablette et répondre à 8 questions fermées.

En fonction de l’évaluation des données transmises (prise de poids et/ou apparition des symptômes), une alerte peut-être générée. Celle-ci est traitée :

  • Dans un premier temps, par la plateforme de surveillance à distance.
  • Dans un second temps, en fonction des données, le CETTIC pourra être amené à vous contacter.

Les alertes sont, en première intention, traitées par téléphone.

Certaines alertes peuvent aboutir à un ajustement du traitement (notamment la posologie du diurétique : furosémide), voire une proposition de consultation.

La durée du suivi en télésurveillance est de 6 mois, renouvelable.

L’importance de l’éducation thérapeutique

L’éducation thérapeutique est indispensable dans la prise en charge d’une pathologie chronique comme l’insuffisance cardiaque. Elle est dispensée tout au long du parcours de soins du patient insuffisant cardiaque avec notamment des ateliers mensuels en groupe le lundi.