Nos expositions temporaires

Histoire des soins infirmiers dans les Hôpitaux de Toulouse du XVIIème siècle à nos jours

Publié le 17/01/2019 à 14h22 (mis à jour le 17/01/2019 à 16h27)

En 2009, le Musée des Instruments de médecine à présenté à l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques une exposition muséographique consacrée à l’Histoire des soins infirmiers dans les Hôpitaux de Toulouse. Cette présentation a retracé l’évolution des soins donnés aux malades depuis l’installation de la Congrégation des Filles de la Charité dans nos premiers établissements jusqu’à nos jours.

Ont été évoqués les temps forts de cette évolution :

  • Depuis l’origine des soins charitables donnés au malade pauvre au nom de Dieu jusqu’à la grande bataille pour la laïcisation sous la Troisième République qui a débouché sur une transformation du métier et des soins, inspirés par la science, dispensés au patient au nom de la Nation.
  • La création de la première école d’infirmière après 1901, la professionnalisation des soins infirmiers qui s’amorcent au lendemain de la Grande Guerre et s’affirme jusque dans les années 1970 et enfin la mise en place d’une véritable politique de soins qui reconnaît un « rôle propre » à ces soignants.

Cette exposition qui fait suite à la parution d’un ouvrage consacré aux soins infirmiers dans les Hôpitaux de Toulouse, a été réalisée sous l’égide du CHU de Toulouse et de la Ville de Toulouse (Ensemble conventuel des Jacobins).
Elle a pu voir le jour grâce à la participation active de nombreuses infirmières dont Raymonde Fournet, ancienne directrice des soins et de l’Association des Amis de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques et de La Grave.

Toute la richesse et la diversité des collections patrimoniales du Musée ont été exploitées : instruments médicaux et objets de soins infirmiers, tenues vestimentaires, mais aussi des documents des archives des Hospices Civils, de la Section Santé de la documentation de l’Université Paul Sabatier, des Archives Municipales, du Centre de l’Affiche ainsi que bon nombre de documents photographiques issus de collections privées.

L’exposition dans sa version numérique :

PDF Introduction [608.6 ko]
PDF Des soins charitables donnés au nom de Dieu... [4.9 Mo]
PDF ...aux soins laïcs donnés au nom de la Nation [13.7 Mo]
PDF des années 1970 à nos jours, l’usage unique de l’instrumentation et le rôle propre infirmier [3.4 Mo]
PDF Les écorchés d’enseignement [2.4 Mo]
PDF témoignages [138.6 ko]
PDF FICHE-GUIDE (version française) [58.7 ko]
PDF FICHE-GUIDE (version espagnole) [61.8 ko]

Retour en haut de page

« La vie secrète des instruments chirurgicaux »

Publié le 16/01/2019 à 09h09 (mis à jour le 17/01/2019 à 16h06)

Du 14 septembre au 5 octobre 2013, le Musée des Instruments de Médecine a accueilli une exposition originale de sculptures réalisées à partir d’instruments chirurgicaux détournés

.

Artiste plasticien, Pascal Le Ménager créé des sculptures en donnant une seconde vie à des instruments chirurgicaux qui, détournés, refaçonnés, deviennent des objets artistiques. Il puise son inspiration dans sa connaissance du milieu hospitalier, mettant en scène pinces, ciseaux, prothèses …

Par ce détournement et cette création, l’artiste nous invite à découvrir un univers dans lequel se mêlent imaginaire, humour, évasion et esthétique.

« Passionné par l’aspect esthétique, l’histoire et la diversité des instruments chirurgicaux, je détourne ces fantastiques et étranges objets pour leur donner une seconde vie.
Cette démarche me conduit à assembler des alliages complexes et à explorer les destins de grands médecins inventeurs : Farabeuf, Magill, Metzenbaum et DeBakey.
Les mouvements des Nouveaux Réalistes, du street art, du steampunk et les artistes comme Arman, Banksy et Halleux m’ont donné les clés pour imaginer un langage dans lequel les sculptures remplacent les mots.
Mes réalisations sont une invitation à dépasser la froideur de l’acier et à pénétrer le huis clos du bloc opératoire au travers de scènes réalistes, futuristes, vécues ou imaginaires, parfois ironiques, souvent sociales. Même si certaines rappellent la souffrance et la maladie, elles s’inscrivent toujours dans une volonté d’amuser le spectateur en l’invitant, selon sa propre sensibilité, à imaginer les multiples réflexions et significations de ces créations sur le monde hospitalier ».

Pascal Le Ménager.

art-transition.fr

Retour en haut de page

1914 – 1918 : Au cœur du service de santé – le vécu du médecin-major toulousain Prosper Viguier

Publié le 09/01/2019 à 12h30 (mis à jour le 17/01/2019 à 16h29)

A l’occasion du centenaire de la Première Guerre Mondiale, le CHU de Toulouse (Musée des Instruments de Médecine), l’Association des Amis de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques, l’Association des Amis du Musée d’Histoire de la Médecine ont présenté une exposition muséographique exceptionnelle regroupant objets, uniformes et photographies issus de plus de six collections privées.

La guerre est la triste compagne de l’histoire des hommes depuis que ceux-ci sont organisés en Etats. Elle a pris de multiples formes dans l’Histoire.
La Première Guerre mondiale représente une révolution dans la conduite des conflits comme le monde n’en n’avait encore jamais connu, dans tous leurs aspects : en nombre de soldats engagés, en stratégie, tactique ; mais aussi et surtout par son caractère « industriel », elle infligea de nouvelles blessures et traumatismes qui imposèrent la nécessité de repenser la chaîne de prise en charge des blessés.

  • Pourquoi le conflit de 1914-1918 représente-il une rupture dans la chirurgie de guerre ?
  • Quelles étaient les blessures rencontrées dans cette guerre d’un genre complètement nouveau ?
  • Comment ont-elles été traitées et quelles leçons en furent tirées pour la médecine d’aujourd’hui ?
  • Des oeuvres de deux artistes-peintres, Gilles Rieu et Charles Giulioli, viennent compléter l’exposition.

  • Hôtel-Dieu Saint-Jacques – 2 rue Viguerie
  • Espace Jean de Rudelle (accueil Conciergerie)
  • du 18 novembre 2016 au 30 janvier 2019 (PROLONGATION)
  • Du lundi au vendredi de 9h à 17h – tous les dimanches de 11h à 17h. Sauf le samedi. (En dehors de ces horaires, possibilité d’éclairer soi-même l’exposition)

L’exposition est accessible en totalité aux personnes en situation de handicap moteur.

Plus d’informations sur cette exposition

L’exposition dans sa version numérique :

PDF 01-Au coeur du Service de Santé : présentation [8.9 Mo]
PDF 02-La Chaîne de prise en charge des blessés [12.5 Mo]
PDF 03-Le vécu de l’ambulance 8/18 [13.3 Mo]
PDF 04-Blessures et moyens thérapeutiques [28 Mo]
PDF 05-Les leçons de la guerre [14.9 Mo]
PDF 06-Au milieu des souffrances, l’aube d’une médecine nouvelle [7.5 Mo]
PDF 07-fragments de vie et de passions de Prosper Viguier [20.1 Mo]
PDF 08-paroles de Poilus [122.8 ko]
PDF 09-travaux universitaires [12.4 Mo]
PDF 10-Charles Giulioli, peinture [16.1 Mo]
PDF 11-partenaires [165.2 ko]
PDF FICHE-GUIDE [95.8 ko]

Retour en haut de page