Projets financés par le programme IMI/IMI 2

Dans le cadre de l’Initiative en matière de Médecines innovantes, IMI travaille à l’amélioration de la santé en accélérant le développement des médecines innovantes, ainsi que l’accès des patients à celles-ci, en particulier dans les régions où les besoins médicaux ou sociaux sont insatisfaisants.

L’objectif de l’IMI, en particulier dans sa deuxième phase (IMI2, 2014-2020), est de développer des vaccins, des médicaments et des traitements de nouvelle génération, tels que de nouveaux antibiotiques.


Pour plus d’information, rendez-vous ici !

AMYPAD (IMI 2)

Publié le 25/02/2020 à 15h40 (mis à jour le 25/02/2020 à 16h36)



Amyloid imaging to Prevent Alzheimer’s disease

Une protéine du cerveau appelée bêta-amyloïde, normalement présente dans le cerveau, peut s’accumuler avec le vieillissement et chez les sujets présentant un déclin cognitif. Cette accumulation de bêta-amyloïde peut affecter la communication entre les cellules du cerveau et est toujours présente dans les cerveaux atteints de la maladie d’Alzheimer (MA). L’imagerie par tomographie par émission de positons (TEP) associée à une évaluation clinique peut permettre un diagnostic précoce et plus spécifique de la MA.

OBJECTIF :
Le projet vise à déterminer la valeur de l’imagerie ß-amyloïde comme marqueur diagnostique et thérapeutique de la maladie d’Alzheimer.

Durée : du 06/10/2016 au 30/09/2021

Coordinateur : Stichting VUmc ,Pays-Bas

Partenaires : 15 partenaires dont 6 partenaires privés - 9 pays

CHU de Toulouse : Partenaire

Investigateurs principaux : Pr. Pierre Payoux - Pr. Bruno Vellas

Pôles impliqués : imagerie médicale - gériatrie

Pour en savoir plus, cliquez ici !

Retour en haut de page

ConcePTION (IMI 2)

Publié le 25/02/2020 à 15h40 (mis à jour le 02/03/2020 à 12h36)

Building an ecosystem for better monitoring and communicating of medication safety in pregnancy and breastfeeding : validated and regulatory endorsed workflows for fast, optimised evidence generation.

La femme enceinte prend en moyenne 3 médicaments pendant toute sa grossesse, et 4 médicaments pendant l’allaitement. Toutefois, seulement 5 % des médicaments approuvés contiennent des renseignements sur l’innocuité de leur utilisation pendant la grossesse et/ou l’allaitement, fondés sur des données humaines.
Il existe un manque d’information important sur les risques des médicaments pour le fœtus et l’enfant : soit les données sont inexistantes, soit les données disponibles sont insuffisantes pour appuyer une évaluation éclairée des avantages par rapport aux risques. Bien qu’on dispose de données limitées sur les anomalies congénitales, les données sur les résultats à long terme, comme le développement neurologique, le cancer ou les résultats immunologiques, sont encore plus rares.

OBJECTIF :
Les partenaires se sont unis autour d’une vision commune que nous avons l’obligation sociétale de réduire radicalement et rapidement
l’incertitude quant à l’innocuité des médicaments pendant la grossesse et la lactation.
Le projet vise ainsi à créer un changement de paradigme dans la façon dont nous étudions l’innocuité des médicaments pendant la grossesse.

Durée : du 01/04/2019 au 31/03/2024

Coordinateur : Universitair Medisch Centrum Utrecht (UMCU) - Pays-Bas

Partenaires : 51 partenaires dont 15 privés - 18 pays

CHU de Toulouse : partenaire

Investigatrices principales : Dr. Christine Damase-Michel - Dr. Peggy Gandia

Pôles impliqués : Santé publique et médecine sociale - Biologie

Pour en savoir plus, cliquez ici !

Retour en haut de page

EPAD (IMI)

Publié le 25/02/2020 à 16h15 (mis à jour le 25/02/2020 à 16h37)



European Prevention of Alzheimer’s Dementia

La maladie d’Alzheimer est la cause principale de démence affectant globalement 7 millions de personnes en Europe.
La population vieillissant, le nombre de personnes atteintes de démence augmente également ; un accroissement concomitant du taux de dépendance entraine une augmentation du poids économique, déjà important, de la maladie.
Le projet d’EPAD développe un essai clinique pan-européen pour prévenir la démence liée à Alzheimer.

OBJECTIFS :

  • 1. Étudier et mieux comprendre les facteurs impliqués dans le développement de la démence de type Alzheimer.
  • 2. Développer plus rapidement de nouveaux traitements susceptibles de prévenir la démence de type Alzheimer

Durée : du 01/01/2015 au 30/06/2020

Coordinateur : Université d’Edinburgh, Royaume-Uni

Partenaires : 35 partenaires dont 11 partenaires privés - 11 pays

CHU de Toulouse : partenaire

Investigateur principal : Pr. Bruno Vellas

Pôle impliqué : gériatrie

Pour en savoir plus, cliquez ici !

Retour en haut de page

SPRINT-T (IMI)

Publié le 25/02/2020 à 16h26 (mis à jour le 25/02/2020 à 16h37)

Sarcopénie et fragilité physique chez les personnes âgées : stratégies de traitement avec approche multidomaine

Avec le vieillissement de la population, la prévention de la perte d’autonomie est devenue une priorité de santé publique.
L’émergence de la perte d’autonomie due au vieillissement est le résultat d’un processus complexe impliquant des facteurs environnementaux, sociaux, biologiques et cliniques. L’hétérogénéité des mécanismes sous-jacents à l’installation de la perte d’autonomie nécessite la mise en place de stratégies préventives agissant simultanément à différents niveaux.

OBJECTIF :
Mesurer les effets de deux programmes destinés à prévenir la perte de mobilité en agissant sur des modifications du style de vie : un programme d’activités physiques réalisées sous la supervision d’un professeur d’activité physique adaptée et un programme de conseils nutritionnels, comprenant une évaluation nutritionnelle complète suivie de recommandations prodiguées par un diététicien/nutritionniste.

Durée : du 01/07/2014 au 30/04/2020

Coordinateur : Università Cattolica del Sacro Cuore, Italie

Partenaires : 25 participants dont 5 partenaires privés - 10 pays

CHU de Toulouse : partenaire

Investigateur principal : Pr. Bruno Vellas

Pôle impliqué : gériatrie

Pour en savoir plus, cliquez ici !

Retour en haut de page

Connect4Children (IMI)

Publié le 25/02/2020 à 15h40 (mis à jour le 25/02/2020 à 16h38)

Collaborative network for European clinical trials for children

c4c est un grand réseau européen de collaboration entre les secteurs universitaire et privé (33 universités, 10 partenaires industriels de 20 pays européens, et plus de 50 tiers et environ 500 partenaires affiliés).

OBJECTIF :
Le projet encourage l’innovation dans la conception d’essais cliniques pédiatriques et de méthodes quantitatives afin de favoriser le développement de nouveaux médicaments dans les domaines des maladies pédiatriques rares et des besoins médicaux élevés.

Durée : 01/05/2018-30/04/2024

Coordinateur : Fondazione PENTA, Italie

Partenaires : 43 partenaires dont 10 partenaires privés - 20 pays

CHU de Toulouse : tierce partie de l’Inserm (article 11 : utilisation de contributions en nature contre paiement)

Investigateur principal : Jean-Pierre Salles

Pôle impliqué : enfants

Pour en savoir plus, cliquez ici !

Retour en haut de page