Affections du dos prises en charge

Publié le 16/06/2021 à 15h49 (mis à jour le 16/06/2021 à 16h44)

Les affections du dos (ou pathologies du rachis) prises en charge dans le service de neurochirurgie du CHU de Toulouse sont de quatre ordres :

  1. Dégénérative :
    • Hernie discale cervicale (névralgie cervico-brachiale) par arthrodèse cervicale
    • Canal cervical étroit (myélopathie cervico arthrosique) par laminectomie cervicale
    • Canal lombaire étroit, hernie discale lombaire (sciatique ou cruralgie) par laminectomie lombaire
    • Discopathie lombaire par arthrodèse par voie antérieure, latérale ou postérieure
    • Spondylolisthésis par arthrodèse lombaire
  2. Traumatique (incluant parfois une atteinte médullaire) :
    • Fracture de vertèbres suite à une chute ou accident de la voie publique par ostéosynthèse à foyer ouvert ou par voie mini invasive,
    • Kyphoplastie
  3. Cancéreuses :
    • Tumeurs primitives (originaires de la colonne vertébrales)
    • Tumeurs secondaires dont l’origine peut être d’un cancer situé ailleurs dans le corps (métastase d’un cancer du sein ou du poumon par exemple).
  4. Pathologie rachidienne infectieuse, comme des spondylodiscites.

Actuellement, dans le service de neurochirurgie du CHU de Toulouse, tous les neurochirurgiens savent traiter des pathologies rachidiennes traumatiques, oncologiques ou dégénératives classiques. Cependant, certains chirurgiens se sont particulièrement spécialisés dans la chirurgie du dos.


Dr Emmanuel Moyse lors d’une chirurgie du dos
(avec un interne étranger venant pour ce former dans notre service)

Le service de neurochirurgie du CHU de Toulouse réalise plus de 4000 consultations et plus de 1700 interventions concernant la chirurgie du dos.


Dr Sylvain Fowo opérant une lésion du dos sous microscope

Grâce à une formation continue et des mises à niveau permanentes, toutes les techniques chirurgicales y compris les plus récentes sont actuellement développées et proposées au CHU de Toulouse dans ce domaine. Ceci concerne en particulier les techniques visant à diminuer l’agression chirurgicale pour le patient (procédures mini-invasives) ou au contraire les interventions les plus lourdes faisant appel à une chirurgie à quatre mains avec un plateau technique conséquent (déformation de l’adulte ou procédure de résection vertébrale complexe).


Dr Eric Schmidt opérant une colonne vertébrale atteinte d’une déformation type scoliose
(avec un interne)

La prise en charge de la pathologie rachidienne liée au vieillissement, tant neurologique que musculo-vertébral, est portée par le Dr Schmidt avec un double axe de développement concernant :

  • D’une part, la pathologie neurologique dégénérative et en particulier les déformations rachidiennes et troubles de la posture en rapport avec la maladie de Parkinson,
  • D’autre part, un axe en rapport avec les troubles musculaires liés au vieillissement.

Cette activité neurodégénérative en essor, constituant un recours régional pour ces situations complexes, nécessite une approche pluridisciplinaire et une forte articulation avec le centre expert Parkinson (Dr Brefel-Courbon et Dr Ory-Magne), le service de médecine physique et réadaptation fonctionnelle (Pr Marque). Il s’agit d’une collaboration originale et unique en France, qui va essaimer en lien avec le réseau des centres experts Parkinson. Ceci se fait en lien avec le gérontopôle et l’équipe du Pr Yves Roland.


Dr Pierre Brandicourt opérant un patient souffrant d’un « canal lombaire étroit »