François, toulousain : « Vous pouvez être fiers de votre service public de santé »

Publié le 21/06/2022 à 12h16 (mis à jour le 21/06/2022 à 12h22)

Découvrez ci-dessous la lettre que François, pris en charge aux urgences puis en cardiologie au CHU, a adressé à tout le personnel hospitalier :

Transcription :

François [anonymisé]

[anonymisé]

31 000 TOULOUSE

Monsieur le Directeur Général,

Je vous écris cette lettre pour vous dire mon entière satisfaction d’avoir été pris en charge la semaine dernière pendant 5 jours par vos services Urgences puis Cardiologie pour des douleurs thoraciques particulièrement violentes : je pense notamment à l’interne du service Cardiologie [anonymisé] et à [anonymisé] chef de clinique sans oublier tous et toutes les autres professionnels (nelles) m’ayant pris en charge : médecins, infirmières, aide-soignantes, manipulateurs, brancardiers, secrétariat : j’espère n’oublier personne.

Ces professionnelles (nels), chacune dans son domaine et dans une ambiance décontractée, ont tout fait pour que mon séjour se passe le mieux possible vu les circonstances : compétentes et attentives à mon confort et à mon “bien-être” elles n’ont aussi pas hésité à prendre le temps nécessaire pour m’expliquer les examens qu’elles me faisaient, présenter les résultats et les médicament qu’elles me demandaient de prendre chaque jour.

L’interne en cardiologie n’a pas hésité non plus à me faire part des interrogations sur mon cas qui, me semble-t-il, ne serait pas si fréquent : cela fait plaisir de se sentir un[e] personne et non un simple numéro de chambre 604.

Enfin je n’oublie pas les repas variés en chambre et bien calibrés en termes d’équilibre alimentaire.

Vous pouvez être fiers de votre service public de santé qui aide à soigner efficacement tous ceux qui en ont besoin et font appel à vos services : j’en suis fier aussi et ne manquerai pas de le faire savoir.
Remerciez bien encore tous ces services et toutes ces professionnelles (nels) de ma part.

Je vous prie de croire, Monsieur le Directeur Général, à mes salutations distinguées.

Signature [anonymisé]