L’hôpital des Enfants, aujourd’hui et demain

Publié le 14/09/2012 à 09h57 (mis à jour le 05/11/2019 à 14h56)


Entrée de l’Hôpital des Enfants. Photo CHU de Toulouse
2000, Mise en place du réseau « Enfant Do », la première équipe mobile composée de professionnels de santé, qui a pour objectif d’améliorer la prise en charge de toutes les formes de douleur chez les enfants hospitalisés.

2002, 18 décembre, inauguration de la nouvelle salle de loisir de l’Hôpital des Enfants par Philippe Noiret, parrain de l’Association « Hôpital Sourire ». La même année, l’hôpital des enfants est accrédité.

2003, le 25 mars, l’hôpital Paule de Viguier ouvre ses portes et vient alors compléter le pôle Mère-Enfant dont l’hôpital des enfants était la première composante. En novembre de la même année, la chaîne de télévision interne « Télé Tam-Tam » voit le jour. Elle propose programmes et animation réalisés par et pour les enfants hospitalisés.

2004, après 9 mois de travaux, les lits du Plan Prénatalité sont ouverts, ce qui augmente la capacité d’accueil en Réanimation et en Néonatologie.

2005, du 13 au 15 juin, accréditation sans réserves de l’Hôpital des Enfants.

2009, en décembre, une nouvelle unité d’hospitalisation chirurgicale est ouverte afin de répondre à une forte demande d’hospitalisation qui a augmenté de 25% en trois ans.

2011, 2 mai, inauguration de « l’Oasis », maison de répit et de soins palliatifs pour enfants et adolescents à Seysses. Fruit d’une collaboration entre le CHU de Toulouse et la Croix Rouge, elle est une alternative à l’hospitalisation traditionnelle, à l’image de ce qui existe déjà au Canada, en Allemagne et en Angleterre. Cette structure est la première en France.
(Voir : l’hôpital des Enfants aujourd’hui).