La genèse d’une même structure mère-enfant

Publié le 13/09/2004 à 12h18 (mis à jour le 09/10/2019 à 10h41)

Le projet d’un hôpital regroupant la mère et l’enfant au CHU de Toulouse est le fruit d’une longue réflexion qui a duré plus de 20 ans.
Le pas entre le projet et la réalité sur le terrain a été franchi lorsqu’on a intégré les résultats d’études épidémiologiques anglo-saxonnes et nord européennes sur les conséquences du transfert des nouveaux-nés pathologiques d’une maternité vers un service de pédiatrie.
Ce transfert, pour les enfants les plus fragiles, se traduit par une augmentation de la morbidité et de la mortalité, et des séquelles psychomotrices.
Partant de ce constat, les décrets sur la sécurité périnatale imposent depuis 1998 que chaque région dispose d’au moins un hôpital Mère-Enfant.
L’ARH, l’Agence Régionale d’Hospitalisation de Midi-Pyrénées a décidé qu’il n’y aurait dans notre région qu’un seul hôpital de ce type et qu’il serait localisé au CHU de Toulouse.
La décision a donc été prise de bâtir une maternité à côté de l’Hôpital des Enfants.