Le projet de construction d’un nouvel hôpital pour Toulouse

Publié le 13/09/2004 à 16h27 (mis à jour le 08/10/2019 à 08h58)


la faculté de Rangueil, octobre 1970
De 1954 à 1958, l’expansion démographique de la population toulousaine et de la Région Midi-Pyrénées laissait entrevoir l’arrivée de profondes mutations :

  • nouveaux projets d’urbanisme en 1962 ; arrivée de 100 000 Rapatriés d’Algérie ; exode rural important etc...
  • depuis le début des années 1960, les régions du Midi ont gagné 3,5 millions d’habitants, soit une augmentation de 40% de la population, laquelle va se « redistribuer » sur l’ensemble du territoire (les géographes parlent alors de France inverse) grâce aux mutations industrielles.
  • la décentralisation de 1963 allait provoquer l’installation de nombreuses écoles d’ingénieurs et la création d’un complexe de 170 hectares à Rangueil.
  • avec Sud Aviation en 1957 la dynamique aéronautique est créée ; en 1973 le CNES (Centre National des Etudes Spatiales) est ouvert drainant avec lui de grandes industries du secteur spatial.
    Toutes ces transformations ont fait que peu à peu, la capacité d’hospitalisation à Toulouse (comme dans toutes les grandes villes du pays) était devenue insuffisante...