Le diagnostic pré-implantatoire (DPI)

Principe général

Publié le 02/11/2004 à 13h59 (mis à jour le 25/01/2005 à 18h06)

Le DPI consiste à rechercher certaines anomalies génétiques sur des embryons obtenus par Fécondation In Vitro (FIV). Les embryons non porteurs de l’anomalie sont transférés dans l’utérus et les embryons atteints sont détruits.

Indications

Le DPI est utilisé pour les couples ayant un risque très important de transmission d’une maladie génétique grave (myopathie, mucoviscidose...), à condition qu’un diagnostic génétique soit possible.

Réalisation

Une Fécondation In Vitro (FIV) est réalisée. Sur les embryons obtenus, on prélève une ou plusieurs cellules (en fonction du stade de développement) et un diagnostic génétique est réalisé pour chaque embryon. Seuls les embryons non porteurs de l’anomalie recherchée sont ensuite transférés.

Législation

La pratique du DPI est soumise à agrément ministériel. A l’heure actuelle, seuls 3 centres sont agréés en France : Hôpital Arnaud de Villeneuve à Montpellier, Hôpital Antoine Béclère à Clamart et au CMCO à Schiltigheim (Strasbourg).