Développement Durable : Les blocs opératoires du CHU de Toulouse se mettent au vert

Publié le 16/09/2021 à 13h47 (mis à jour le 20/09/2021 à 13h48)

Communiqué de presse du CHU de Toulouse

Toulouse, le 16 septembre 2021

Partant du constat que 20 à 30% de la production de déchets d’un établissement de santé sont générés par les blocs opératoires, une équipe de l’hôpital Pierre Paul Riquet, pilotée par le Dr Charlotte Martin, médecin anesthésiste réanimateur en neurochirurgie et responsable de l’unité des blocs des urgences, s’est lancée dans un projet de tri et de valorisation appelé « Green Bloc ».

Une initiative écologique née d’une prise de conscience et d’une volonté partagées

L’impulsion initiale vient de la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation qui a lancé un Comité Green pour sensibiliser à la question du développement durable au sein des services d’anesthésie et des blocs opératoires. A Toulouse en 2018 c’est une équipe de 15 professionnels des blocs (tous métiers confondus) de l’hôpital Pierre Paul Riquet sur le site de Purpan qui a entamé une réflexion sur l’amélioration du tri des déchets et la valorisation de certains d’entre eux. Car qui de mieux que celles et ceux qui œuvrent chaque jour dans un bloc, où les conditions d’hygiène sont drastiques pour imaginer la meilleure organisation possible ?

De nouvelles recommandations du CLIN et une extension du projet à l’ensemble des blocs du CHU de Toulouse

Cette volonté de changer les pratiques s’est concrétisée en une série de tests dans deux puis dans tous les blocs opératoires de l’hôpital Pierre Paul Riquet (PPR), avec l’accompagnement de l’UPRIAS (unité de prévention du risque infectieux associé aux soins), des services EHL (Equipements Hôtellerie Logistique) et de la cellule développement durable du CHU de Toulouse.

« Si le projet est parti de PPR, il est devenu institutionnel et il a pu bénéficier de la mobilisation de nombreux services du CHU de Toulouse. C’est une vraie démarche collaborative et fédérative, où la force motrice a été le facteur humain. » Dr Charlotte Martin investigatrice et coordinatrice du projet Green Bloc

Les résultats ont amené à une évolution des recommandations dans le classement des déchets au sein des blocs. Le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN), très impliqué dans la démarche depuis le début du projet, a publié en juin 2020 de nouvelles recommandations sur la répartition des déchets qui a permis le passage de 55% à 80% de DAOM (Déchets Assimilés aux Ordures Ménagères) et de 45% à 20% de DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risque Infectieux). De nouvelles filières de revalorisation (plastiques souples, flaconnages, métaux précieux -lames de laryngoscopes-, emballages alu, câbles cuivre) se sont mises en place pour les DAOM donnant lieu à 2 tonnes de plus par mois de déchets recyclés. Depuis l’été 2020 le modèle type de l’hôpital PPR s’est étendu dans les blocs des autres activités médicales de l’hôpital Purpan (en cours au sein de l’hôpital des enfants et de la maternité) et dans ceux des hôpitaux de Rangueil et Larrey tel un cercle vertueux.

La Green Team du CHU de Toulouse s’étend et se lance vers de nouveaux objectifs

Les équipes du CHU de Toulouse veulent s’inscrire dans la durée et s’inspirer du projet Green Bloc pour décliner de nouvelles pistes d’amélioration en matière de Développement Durable. C’est ainsi que la réanimation, autre service gros pourvoyeur de déchets, rejoint la "Green Team" avec comme objectif de démarrage fin 2021 début 2022 selon des protocoles et circuits différents.

« Au-delà de me faire plaisir, voir la fierté et la motivation de toutes les équipes des blocs opératoires du CHU de Toulouse dans ce projet, m’encourage à aller plus loin d’où les nouvelles idées en cours de développement. D’une petite graine peut naître un super projet ! » Dr Charlotte Martin

Au mois de mai 2021 les équipes d’anesthésie réanimation ont été sollicitées pour répondre à un questionnaire sur l’utilisation des gaz anesthésiants dits « halogénés ». Une formation se projette afin de réduire le débit de ce type de gaz (à effet de serre) polluant dans les blocs du CHU de Toulouse. Une étude est également en cours sur ce que l’on appelle « overage » ou « excédent » en français et qui représente près de 2 tonnes de déchets par an. Autant de défis que la Green Team a décidé de relever dans un esprit d’éco-citoyen commun avec celui du CHU de Toulouse au travers de son projet d’établissement.

Encouragée par la motivation et l’enthousiasme des équipes des blocs et des services supports le Dr Charlotte Martin a par ailleurs créé des documents d’information pour garder le lien et continuer de fédérer autour du projet Green Bloc.

Une initiative « API »

Le CHU de Toulouse, riche de son collectif de 15 800 hospitaliers, a mis en place API, l’Appel à Projets Innovants en 2020. Ce dispositif permet à toutes les équipes qui le souhaitent de proposer des projets s’inscrivant dans la continuité du projet d’établissement, favorisant la cohésion interprofessionnelle, renforçant la qualité du service rendu et la pertinence des activités et constituant une innovation.

Retenu en juin 2021, aux côtés de 11 autres projets, le projet Green Blocs bénéficie d’un accompagnement institutionnel ; ses acteurs vont ainsi bénéficier d’une prime de 300 euros par an durant toute la durée de l’aventure et 1500 euros ont été alloué pour effectuer les achats d’équipements nécessaires. Ce projet a été sélectionné par un jury tiré au sort, composé de 20 personnels hospitaliers représentatifs de tous les métiers, qui se réunit désormais deux fois par an. L’occasion, semestriellement, de permettre à toutes les équipes motivées de faire émerger leurs idées en faveur de tous, soignants et soignés !

PDF Développement Durable. Les blocs opératoires du CHU de Toulouse se mettent au vert [730.8 ko]