Les psychothérapies

Publié le 01/06/2021 à 13h00 (mis à jour le 01/06/2021 à 13h04)

L’accompagnement d’une maladie telle que la maladie de Parkinson nécessite parfois une prise en charge psychologique. En effet, la psychothérapie permet de prendre soin de soi et de pouvoir faire face à des situations difficiles de la vie.

Les différentes techniques psychothérapiques sont principalement basées sur l’échange verbal pour permettre une amélioration des souffrances et de la qualité de vie.

Le psychothérapeute (psychiatre, psychologue ou psychothérapeute formé) permet d’aider la personne à trouver les solutions qui lui sont propres, grâce à des méthodes spécifiques.

Les psychothérapies sont nombreuses et nous allons décrire rapidement les principes des approches principales pour permettre de s’orienter plus facilement :

  • La thérapie cognitive et comportementale : les comportements non adaptés aux situations sont induits par des croyances dysfonctionnelles et engendrent des émotions désagréables. Cette thérapie travaille sur la remise en question de ces pensées automatiques négatives et la modification des comportements inadaptés de façon progressive. Par exemple, cette technique peut être appliquée lorsqu’on évite les lieux publics ou les amis, de peur que les symptômes se manifestent et se voient. Elle nécessite de faire des exercices et donc une participation active entre les séances.
  • La thérapie systémique : les difficultés sont liées à des problèmes relationnels au sein de la famille. Le psychothérapeute guide la personne et parfois son entourage pour identifier ces difficultés afin de les réguler. Elle peut être proposée lorsque la maladie modifie les rôles de chacun dans la famille et crée par exemple, un déséquilibre.
  • La psychanalyse : les souffrances sont générées par des conflits au niveau de l’inconscient. La cure psychanalytique permet d’accompagner la personne dans la résolution de ces conflits psychiques inconscients. Le psychanalyste n’oriente pas la personne directement et permet la connaissance de soi. Cette technique peut s’adresser aux personnes désireuses de mieux comprendre leur fonctionnement inconscient actuel et passé.
  • L’EMDR (Eyes Movement Desensibilisation Rating) : technique de retraitement d’un souvenir émotionnellement intense, voire traumatique du passé, pour le surmonter. Cette technique nécessite de se confronter à ces événements douloureux. Elle peut par exemple être proposée lorsque l’annonce diagnostique a été perçue comme traumatisant.

Pour en savoir plus, vous pouvez également consulter l’article Psychologue ou psychiatre : comment choisir ?.